Recherche

Les 25-35 ans oscillent entre angoisse et optimisme

Publié par le

Ipsos a réalisé pour April Assurances une étude sur l'opinion des jeunes adultes. Le point sur leur vision de l'avenir, leur santé et l'immobilier.

  • Imprimer

 

Méthodologie

L'étude a été effectuée auprès d'un échantillon de 551 jeu nés âgés de 25 à 35 ans et réalisée online à partir de PAccess Panel d'lpsos, du 7 au 15 mai 2007, selon la méthode des quotas.

Parce que ses employés ont une moyenne d'âge de 32 ans et qu'elle vient de lancer deux offres dédiées aux jeunes, April Assurances a demandé à Ipsos de réaliser une étude sur la cible des 25-35 ans. Résultat: 77 % disent être satisfaits de leur vie, contre 23 % d'insatis faits. Sans grande surprise, le degré de satisfaction s'accroît chez les jeunes qui vivent en couple, travaillent ou ont fait des études supérieures. 71 % d'entre eux sont, en outre, confiants face à leur avenir professionnel, contre 29 % qui ne le sont pas. Les hommes sont par ailleurs plus optimistes que les femmes sur ce point. Et signe que la dimension hédoniste a progressé au fil du temps, se faire plaisir dans la vie semble être la priorité de 93 % des 25-35 ans.

Retour à l'ordre

Autre point marquant: 53 % de cette tranche d'âge affirment ne plus se sentir en sécurité et 43 % affirment même être de plus en plus anxieux. Pour autant, ils se disent prêts à créer leur propre entreprise pour 48 % d'entre eux, soit un chiffre nettement plus élevé que pour la moyenne nationale qui s'affiche autour de 30 %. La mort d'un proche, le manque d'argent, les maladies graves constituent les trois premières angoisses des jeunes. Les items de mort et de maladie sont cités par 93 % d'entre eux, les craintes économiques et matérielles par 84 %. Quant aux catastrophes naturelles (pollution, dégradation de l'environnement... ) , elles sont citées par 56 % des personnes interrogées.

L'institut Ipsos s'est également penché sur les qualités les plus importantes à leurs yeux. Ainsi, le respect d'autrui et la politesse arrivent en tête, suivis de l'honnêteté et de la loyauté. Signe que le désir de remettre de l'ordre dans le pays est partagé par tous, y compris par cette tranche de la population. Côté santé, les 25-35 ans consultent un médecin généraliste 4,2 fois par an, et un spécialiste ou un autre professionnel de la santé 3,7 fois en moyenne. Ils sont par ailleurs 93 % à bénéficier d'une couverture santé complémentaire. Autre sujet de cette étude: l'immobilier. Selon Ipsos, 54 % d'entre eux sont locataires de leur logement, 33 % en sont propriétaires et 13 % sont logés à titre gratuit dans leurs familles. Pour l'institut, il existe véritablement un changement radical des comportements vis-à-vis de la propriété, dû notamment à un changement dans les mentalités ainsi qu'à la difficulté croissante à trouver une location. Le prêt est le passage obligé pour 96 % de ces jeunes accédants à la propriété, qui empruntent 116000 Euros en moyenne, et sont 82 % à souscrire leur assurance dans la banque qui leur a accordé leur prêt. Quant aux locataires, ils sont 59 % à envisager d'acheter.

@ Source: Ipsos, mai 2007.

Aurélie Charpentier

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]