Recherche

Lernout & Hauspie en quête de reconnaissance

Publié par le

En lançant une campagne grand public pour son logiciel Voice XPress, le groupe belge cherche à élargir un marché encore embryonnaire. Et à oeuvrer dans un sens oecuménique.

  • Imprimer


Disponible en version française depuis décembre 1999, Voice Xpress est un logiciel de reconnaissance vocale comprenant un dictionnaire de plus de 400 000 mots. Sur un marché émergent, mais encore limité, Lernout & Hauspie est notamment confrontée à la concurrence d'IBM qui, à lui seul, détient 80 % du marché. « Les ventes en volume représentent 46 000 unités en 1999. D'ici à la fin 2000, nous souhaitons représenter environ 30 % du marché en faisant croître et en élargissant celui-ci, explique Kris Verleye, directeur marketing produit Europe du groupe. Même aux Etats-Unis, seulement 2 % des gens savent ce qu'est la reconnaissance vocale. Nous devons jouer un rôle éducatif qui va aussi profiter à la concurrence. » Dans cette optique pédagogique, et quitte à être à l'initiative de la "collective" de la reconnaissance vocale, le groupe a lancé une campagne publicitaire en télévision depuis le 11 mai 2000. Bénéficiant d'un budget de 5 MF, la campagne comprend deux spots de 15 et 30 secondes, diffusés sur TF1, Canal + et M6. Lernout & Hauspie a pris pour icône un personnage emblématique (Simone de la reconnaissance vocale), Michel Galabru. « Nous avons choisi Michel Galabru pour montrer que le produit est à la portée de tout le monde. La télévision est le seul média qui puisse combiner la voix et le visuel. Dans d'autres pays, nous avons utilisé la radio, mais notre produit est assez difficile à expliquer. La télévision nous permet aussi de gagner de la notoriété à très court terme », souligne Kris Verleye.

Démonstration produit


Si la cible potentielle est constituée de tous les utilisateurs d'ordinateurs, Lernout & Hauspie vise essentiellement les 25-49 ans, CSP + et plutôt masculins. La campagne TV est accompagnée d'une campagne en presse informatique destinée à mettre l'accent sur une cible plus sensible. Au-delà d'une problématique de notoriété, le choix de la télévision s'explique aussi par un besoin de crédibilité auprès de la distribution. Le produit est disponible dans les enseignes de grande distribution et dans les magasins spécialisés. Des PLV vont prendre place sur 1 000 lieux de vente, ainsi que des postes vidéos de démonstration. Voice Xpress est disponible en trois versions de 299 à 1 999 F TTC. La première version constitue un produit d'initiation au monde de la reconnaissance, qui doit conduire vers des versions plus évoluées. L & H compte aussi sur l'effet télé pour doper sa notoriété sur le marché à usage strictement professionnel, pour aller jusqu'à la reconnaissance visuelle.

Philippe Chesnaud

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Nielsen lance une division dédiée à l'eSport

Avec Nielsen Esports, l'analyste s'associe aux éditeurs de jeux et aux organisateurs de tournois pour offrir des données fiables à ses clients [...]

Google lance sa propre version de Yahoo! Answers

Google lance sa propre version de Yahoo! Answers

Google lance sa propre version de Yahoo! Answers

Google officialise une nouvel outil d'e-reputation pour les entreprises avec une section questions / réponses qui fait son apparition dans Maps [...]

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Article écrit par Channable

Channable

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Comment booster ses ventes sur les places de marché ?

Le marché e-commerce est de plus en plus concurrentiel, la fidélité des clients baisse et ceux-ci se dirigent souvent vers les géants du e-commerce. [...]

Mailjet présente Station

Article écrit par Mailjet

Mailjet

Mailjet présente Station

Mailjet présente Station

Tout au long de l'été, Mailjet vous présente des startups venant de l'écosystème eFounders. Aujourd'hui, nous donnons la parole à Station.