Recherche

Le téléphone mobile a pris d'assaut les PME

Publié par le

TMO (groupe CSA-TMO) vient de publier les résultats de la première vague de son nouveau baromètre Telcobus'2000 portant sur la perception des PME des opérateurs télécoms et de leurs équipements télécoms.

  • Imprimer


Avec un taux de pénétration de 75 %, la téléphonie mobile représente déjà un marché de près de 3,7 milliards de francs et un parc de 1 million d'unités. En moyenne, chaque entreprise dépense 2 047 francs par mois pour ses communications à partir d'un mobile. Mais il s'agit d'une moyenne très variable selon la taille et le secteur de l'entreprise : 10 % d'entre elles dépensent plus de 5 000 francs par mois mais la moitié ne paie pas plus de 1 000 francs. Le téléphone fixe représente le gros des dépenses télécoms des PME puisqu'elles reçoivent des factures de près de 11 000 F en moyenne tous les deux mois. Les services en ligne pèsent déjà 5 % de la facture et les communications fixes vers mobiles 13 %. Les PME déjà bien équipées en équipements et services télécoms les plus courants (fax, Minitel, PAB...) s'orientent désormais vers le Web : 11 % envisagent de s'abonner à Internet et 10 % ont l'intention d'ouvrir un site web.

Opérateurs : quelle notoriété ?


Itinéris détient les deux tiers du marché des abonnements mobiles des PME, devant SFR et Bouygues Telecom. Ce sont d'ailleurs, et sans surprise, les opérateurs principaux qui obtiennent les meilleurs scores de notoriété et de mémorisation. Seuls cinq opérateurs obtiennent des scores de notoriété spontanée dépassant 20 % : France Télécom, Cegetel, Bouygues Telecom, 9 Télécom et SFR. Ce sont les mêmes qui obtiennent les meilleurs scores de mémorisation d'actions commerciales et de communication. Pour les opérateurs alternatifs, il reste donc beaucoup de chemin à parcourir en termes de communication auprès des PME françaises.

TELCOBUS'2000


Quatre fois par an, 600 interviews sont réalisées auprès d'un échantillon représentatif des PME de 10 à 500 salariés par secteur et par taille salariale, sur leurs équipements télécoms actuels et leurs projets, leur consommation télécoms, leur degré de satisfaction et intentions de changement d'opérateur. 30 opérateurs télécoms sont analysés en termes de notoriété et d'image, de perception de leur communication et de leurs actions commerciales. Les premiers terrains se sont déroulés en décembre 99 et mars 2000. Les prochains sont prévus en juin, septembre et décembre 2000. Chaque vague est commercialisée au prix de 50 000 F HT.

Anika Michalowska

Economie numérique : quels scénarios pour 2025 ?

Economie numérique : quels scénarios pour 2025 ?

Economie numérique : quels scénarios pour 2025 ?

Plutôt Amazon, Microsoft, Wikipedia ou Netflix ? À l'occasion de la sortie de son rapport annuel sur l'économie digitale, l'IDATE évoque quatre [...]

Grand Prix des Chefs d'entreprise

Grand Prix des Chefs d'entreprise

Grand Prix des Chefs d'entreprise

Manifestation professionnelle organisée en partenariat avec la rédaction du magazine Chef d'Entreprise. L'objectif est de mettre en lumière [...]

IoT World

IoT World

IoT World

2ème Edition de ce salon dédié aux objets connectés et à leurs applications avec au programme les dernières innovations et tendances du secteur. [...]