Recherche
Se connecter

Le pouvoir de dire non

Publié par le


Ils ne sont pas moins de 30 % à déclarer avoir déjà boycotté une marque. 30 % de consommateurs français qui ont exercé leur libre arbitre. Par insatisfaction, refus, dépit... ou en réaction face à une attitude sociale, un comportement lié à l'environnement... Tiré de la version 1998 de l'Indicateur de l'Innovation (voir p. 20), ce chiffre est hautement significatif. Mieux éduqués, mieux informés, plus proches de la vie des entreprises..., "les consommateurs admettront de moins en moins des comportements schizophrènes de la part des marques", estiment à juste titre les initiateurs de l'étude, ExpertS et Epsy. Une attitude qui met en lumière les indispensables nouveaux rapports qui doivent s'établir entre les entreprises et les consommateurs. Des rapports au sein desquels l'innovation jouera un rôle clé. Mais pas n'importe quelle innovation, les consommateurs faisant de plus en plus la différence entre artifices marketing et facteurs de progrès.

Sur le même sujet