Recherche

Le marché mondial des études a marqué le pas en 2002

Publié par le

Selon l'enquête annuelle Esomar, le marché international des études s'est établi à 17,6 milliards d'euros en 2002.

  • Imprimer


Après plusieurs années de progression à deux chiffres (notamment en 2000, + 20,3 %), le marché international des études a reculé de 0,6 % en euros en 2002 (+ 4,5 % en $). Déjà, en 2001, la progression n'avait pas dépassé 5,8 %. Toutes les régions sont touchées à l'exception de l'Europe (+ 2,7 %), du Moyen-Orient et de l'Afrique (+ 1,4 %), cette dernière restant un petit marché de 221 millions d'euros. Longtemps premiers, les Etats-Unis sont désormais à égalité avec l'Union européenne, avec 38 % de parts de marché. En 2000, ils pesaient encore 42 % du marché mondial. Avec un total de 6,3 milliards de dollars, le marché américain a progressé de 2,4 % en 2002. Par pays, les cinq premiers marchés dans le monde en 2002 sont les Etats-Unis (6 Md$), la Grande-Bretagne (1,7 Md$), l'Allemagne (1,4 Md$), la France (1,2 Md$), et le Japon (1 Md$). Ils totalisent 70 % du marché mondial. Le marché italien, 6e mondial (461 M$), pèse deux fois moins que le marché japonais. La Chine se place à la 9e place, avec 302 M$ en 2002, (+ 54 %). Le marché russe a progressé de 48 %, se classant pour la première fois dans les 10 premiers. Le marché de l'Amérique Centrale est en forte baisse (- 11,3 % en dollars). L'Argentine a connu la plus forte régression en 2002 : - 39 % en monnaie locale.

Anika Michalowska