Recherche

Le marché des aliments santé en pleine forme

Publié par le

Face aux attentes grandissantes des consomateurs, l'industrie agroalimentaire semble avoir fait sienne la formule d'Hippocrate: «Que ton aliment soit ton unique médecine».

  • Imprimer

 

En 2012, un nouveau produit devrait faire son apparition pour combattre la maladie d'Alzeihmer: Souvenaid. Le futur blockbuster de l'industrie pharmaceutique? Non, la prochaine boisson de Danone. Ce projet est symptomatique de la course à l'innovation santé que se livre l'industrie agroalimentaire. La bataille, en effet, fait rage: santé cardiovasculaire, osseuse, digestive, mentale, immunitaire, tout y passe. «Une seule promesse santé n'a jamais été évoquée par un produit alimentaire: celle de la santé respiratoire», constate le directeur général de XTC, Olivier Hausheer, qui vient de publier le Panorama mondial de l'innovation santé en alimentation 2008. Aujourd'hui, tous les marchés sont concernés: après l'ultra frais laitier, les huiles et les margarines, c'est le segment des jus de fruits qui fait l'objet de toutes les attentions. Même des produits tels que la charcuterie ou les viandes de boucherie affichent désormais des «sans», «moins de» et des «enrichis en».

«Ilot de croissance»

Au total, ce sont pas moins d'un quart des innovations mondiales qui se positionnent sur le terrain de la santé, selon XTC. Avec une croissance de 4,1% entre 2006 et 2007, ce segment est aujourd'hui le plus dynamique du marché, devant la forme (13,3%) ou le plaisir (en stagnation à 42%). Un segment que le cabinet d'études Precepta chiffre à près de 8 MdEuros pour 2007. Après un ralentissement passager dû à la baisse du pouvoir d'achat des ménages en 2008-2009, il devrait ainsi frôler la barre des 10 MdEuros à l'horizon 2012. «Sur un marché alimentaire victime de la flambée des coûts des matières premières et de l'érosion du pouvoir d'achat, industriels et distributeurs peuvent encore compter sur le marché des aliments santéAliments fonctionnels, produits diététiques, biologiques et compléments alimentaires.. Véritable îlot de croissance, il fait aujourd'hui l'objet de toutes les convoitises», estime ainsi le cabinet.

Particulièrement prisés des industriels: les arguments du «médical», avec le ciblage des maladies cardiovasculaires, de la santé osseuse et digestive en particulier, de la «naturalité» et de la «minceur», produits qui représentent plus de 10% des innovations. Et ce, même si la «minceur» connaît actuellement une petite baisse de régime. Très médiatisée, la tendance cosmétique, bien réelle en Asie, demeure, elle, plus que marginale dans le reste du monde avec un poids inférieur à 0,5%.

Difficile pourtant d'isoler chaque argument. Car, pour satisfaire des consommateurs avides de produits personnalisés - des alicaments «plaisir» et si possible naturels -, les industriels lancent de plus en plus de produits alimentaires affichant une combinaison de promesses: médical et naturalité, végétarisme et minceur, etc. Cette multiplicité peut devenir un véritable casse- tête pour le consommateur - pas si expert - et surtout une mine de déclarations plus ou moins fantaisistes dans laquelle l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a décidé de faire le ménage en établissant une liste d'allégations autorisées d'ici à 2010.

Les MDD dans la course

Si les grandes marques ont anticipé cette réglementation, elles sont cependant inquiétées par la rude concurrence des marques propres des distributeurs qui se lancent à leur tour sur le créneau, notamment en Grande- Bretagne (Asda). Certaines multinationales ont toutefois une bonne longueur d'avance: par leurs récentes acquisitions dans le domaine de la nourriture médicale, Danone (Numico) et Nestlé (Novartis Nutrition médicale) montrent clairement leur ambition santé. Selon Precepta, en effet, «il s'agit désormais pour ces opérateurs de se développer à la fois sur le marché grand public tout en misant de plus en plus sur le B to B (hôpitaux, NDLR)». Et surtout de proposer en rayons des aliments qui lorgnent toujours un peu plus du côté du médicament.

Méthodologie

Etude annuelle de 11000 concepts innovants de PCG lancés dans le monde .l'analyse des bénéficces produits apportés par les industriels ou les distributeurs est traduite en leviers d'innovation par XTC, retranscrits dans un arbre de tendances

Héraud BEATRICE

10 exemples de créativité sur Twitter

10 exemples de créativité sur Twitter

10 exemples de créativité sur Twitter

Formidable terrain de jeu pour les marques, Twitter a vu fleurir, fin 2015, toute une série de campagnes. Imprimante 3D alimentée par des Tweets, [...]

Le CRM

Le CRM

Le CRM

Le CRM (Customer Relationship Management) est appelé en français GRC (Gestion de la Relation Client). Il a pour objectif de renforcer la relation [...]

Marie boycott les additifs et s'affiche

Marie boycott les additifs et s'affiche

Marie boycott les additifs et s'affiche

Marie revient en campagne en mettant en avant la “pureté” de ses aliments. La marque affiche sa volonté du “non aux additifs”.

Naissance de BDDP unlimited

Naissance de BDDP unlimited

Naissance de BDDP unlimited

Comment alimenter en contenu le discours publicitaire? BDDP&Fils entend relever le challenge en lançant BDDP unlimited, en partenariat avec [...]

Phildar travaille ses données avec pragmatisme

Phildar travaille ses données avec pragmatisme

Phildar travaille ses données  avec pragmatisme

Alimentée par les informations clients issues de son réseau de 700 magasins, la base de données marketing de Phildar est régulièrement analysée. [...]