Le client, avec passion

Publié par le

« Passion du client, respect, plaisir... des notions simples mais de vrais ingrédients du succès. »

  • Imprimer


"Mettre le client au coeur de l'entreprise". Combien de fois, dans un passé récent, a-t-on pu entendre, ou lire, cette expression ? Incalculable. Mais, si cette profession de foi fait désormais presque figure de banalité en matière d'orientation stratégique "moderne", il y a souvent une grande distance entre la déclaration d'intention et le passage à l'acte. Et pourtant, des exemples d'application réussie en la matière existent bel et bien. Marketing Magazine en a rencontré un. Un qui ne se fait pas vraiment remarquer. Ni par sa présence médiatique. Ni par l'ampleur de ses investissements en communication, quelle qu'elle soit. D'ailleurs pour lui, « qui n'a rien à affirmer », le premier média, qualitativement parlant bien sûr, c'est le... bouche à oreille. Suivi de ses magasins. Des magasins qui ne brillent pas, non plus, par la modernité ou le côté "tendances" de leur design d'environnement. Blancs, sobres, efficaces. Et c'est suffisant. Suffisant parce que, pour lui, l'essentiel est, depuis toujours, ailleurs. Et qu'au sein de sa relation client, ce n'est pas la technologie avancée qu'il met en avant. Une technologie qu'il maîtrise d'ailleurs, ainsi qu'en témoigne sa première place sur le secteur distribution, dans le cadre du Baromètre QualiWeb sur la qualité de réponses aux e-mails. Simplement, il a basé son développement sur quelques notions clés : positionnement clair et lisible aux yeux du consommateur, forte exigence au niveau de la qualité produits, proximité tant géographique que conceptuelle, innovation permanente avec intégration des clients dans le processus... Passion du client, respect, satisfaction, plaisir... sont d'autres notions qu'il met en avant. Avec modestie. Mais qui constituent bien les vrais ingrédients de son succès. Cette entreprise, mais vous l'avez déjà deviné au regard de la couverture, c'est Picard. Comme le rapporte son P-dg actuel, le fondateur de l'enseigne pensait que « le consommateur était intelligent ». Il avait tout compris.

François Rouffiac

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Zoom sur la digitalisation des points de vente
Retail
Zoom sur la digitalisation des points de vente

Zoom sur la digitalisation des points de vente

Par Dalila Bouaziz

La digitalisation des vendeurs s'articule autour de trois grandes thématiques ROIstes : web-to-store, in-store et ship from store. Mais cette [...]

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique
Retail
86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

86 Champs : la rencontre de la gastronomie et de la cosmétique

Par Dalila Bouaziz

Sur la plus belle avenue du monde, l'Occitane et Pierre Hermé inaugurent un concept-store inédit où le visiteur peut déguster plats sucrés ou [...]

Faut-il encore investir dans la fidélisation?
Retail
Faut-il encore investir dans la fidélisation?
cristina_conti - stock.adobe.com

Faut-il encore investir dans la fidélisation?

Par Clément Fages

Totem de la littérature marketing, la fidélité et les stratégies de fidélisation sont devenues de véritables martingales, que Byron Sharp et [...]

5 idées reçues sur la tarification dynamique
Retail
5 idées reçues sur la tarification dynamique
vege - stock.adobe.com

5 idées reçues sur la tarification dynamique

Par Pierre Hébrard, fondateur et CEO de Pricemoov

La tarification dynamique consiste à ajuster ses prix à la hausse ou à la baisse en fonction du contexte d'achat. Cependant, les idées préconçues [...]