Recherche

Le PAF de complément continue sa progression

Publié par le

Réalisée en novembre et décembre 1998, l'étude Audicabsat Médiamétrie, montre, qu'outre la croissance du nombre de foyers abonnés à l'offre élargie, la consommation de la télévision diffère beaucoup selon les cibles.

  • Imprimer


Près de 18 % des Français équipés de télévision ont désormais accès à l'offre élargie de programmes. Entre janvier et décembre 1998, 1 800 000 nouveaux abonnés ont rejoint les rangs du câble et du satellite. Mécaniquement, cette progression empiète sur l'audience des chaînes hertziennes, même si le comportement de consommation des individus abonnés ne varie pas depuis l'étude de janvier 1998. Ils consacrent toujours 71,1 % de leur consommation de télévision aux chaînes hertziennes et 28,9 % aux chaînes thématiques. Sur 242 minutes d'écoute par individu pendant la période de l'étude, 172 sont consacrées aux chaînes hertziennes et 70 aux chaînes du câble et du satellite. Les abonnés aux câble et satellite ont tendance à regarder davantage le petit écran, la durée d'écoute moyenne par individu, sur toute la population, ayant atteint les 185 minutes en 1998. Chiffre à pondérer toutefois, la consommation TV en décembre étant généralement supérieure à la moyenne annuelle. Les abonnées de TPS sont les plus assidus aux chaînes de compléments. Ils y passent 33,2 % de leur temps consacré à la télévision, contre 31,3 % à ceux de CanalSatellite et 25,5 % aux abonnés du câble. Des différences qui peuvent s'expliquer par le profil des abonnés. Ainsi 67 % des abonnés de TPS habitent dans des communes de moins de 20 000 habitants alors que ceux du câble résident dans les grandes métropoles et consacrent donc moins de temps à la télévision.

Les 4-10 ans surconsommateurs


La consommation des chaînes de complément est surpondérée sur certaines cibles, en particulier celle des enfants. Chez les 4-10 ans équipés, les chaînes du câble et le satellite représentent 53,7 % de la consommation de télévision contre 27,2 % chez les plus de 15 ans. Les trois cibles qui ont le plus accès aux programmes de compléments sont les 15-24 ans (22 % de la tranche d'âe équipée de télévision), les CSP + (21 %) et les 4-10 ans (20 %). Des cibles généralement sous-consommatrices de télévision. A l'opposé, les 50 ans et plus (15 %) et les femmes de 15 ans et plus (16 %) sont les cibles les moins bien représentées parmi les abonnés du câble et du satellite. RTL 9 demeure la chaîne la plus regardée, avec 2 944 700 téléspectateurs différents chaque semaine, et 4 051 600 en trois semaines. Il y a un chiffre très significatif à souligner, estime Beno"t Cassaigne, directeur général adjoint d'IP, régie publicitaire de RTL9. Un million de téléspectateurs regardent la chaîne tous les jours sur le câble et le satellite. Derrière RTL9, Eurosport et TMC accumulent le plus de téléspectateurs différents. Toutefois, les cumuls de téléspectateurs n'ont qu'un rapport relatif avec les parts d'audience, y sont comptabilisés tous les individus ayant passé un instant, bref ou long, sur la chaîne. En termes de part d'audience, RTL9 est leader devant Eurosport, Cinéstar (1 et 2) et LCI. Concernant les chaînes enfants, gros enjeu pour les publicitaires, le leader des thématiques est Télétoon avec 10,6 % de part d'audience (de 6 à 21 heures) sur les 4-10 ans équipés du câble et du satellite. Suit Fox Kids, dont la part d'audience est de 9,5 %. Si ces résultats prouvent que les chaînes de complément ont trouvé leur public, on peut cependant regretter le manque de communication globale, voulu par certains intervenants, sur l'ensemble des parts d'audience. Même si certains chiffres ne sont pas statistiquement significatifs, l'opacité des résultats décrédibilise quelque peu le média...

PHILIPPE CHESNAUD

5 conseils pour réussir votre premier salon

5 conseils pour réussir votre premier salon

5 conseils pour réussir votre premier salon 5 conseils pour réussir votre premier salon

Les dirigeants de start-up se trouvent souvent démunis face aux mastodontes de leur secteur lorsqu'ils participent pour la première fois à un [...]

Marketing d’influence : nouveau prince du marketing moderne?

Article écrit par Sarbacane Software

Sarbacane Software

Marketing d’influence : nouveau prince du marketing moderne?

Marketing d’influence : nouveau prince du marketing moderne?

On en parle beaucoup ces derniers temps, le marketing d'influence se voit comme une nouvelle façon d'aborder les stratégies de communication. [...]

Comment comprendre et influencer le comportement du consommateur

Article écrit par Brandwatch

Brandwatch

Comment comprendre et influencer le comportement du consommateur

Comment comprendre et influencer le comportement du consommateur

Comprendre le comportement du consommateur est une tâche vaste et complexe, mais avec le bon mix de recherches vous pouvez mieux comprendre [...]

Saga #InboundMarketing : Fondements

Article écrit par Éditialis Brand Content

Éditialis Brand Content

Saga #InboundMarketing : Fondements

Saga #InboundMarketing : Fondements

Le comportement des consommateurs a changé ! Ils ne sont plus réceptifs aux stratégies marketing traditionnelles. Un phénomène qui s’explique [...]

Le media pro, outil incontournable de communication BtoB

Le media pro, outil incontournable de communication BtoB

Le media pro, outil incontournable de communication BtoB

Face à la multiplication des canaux, les médias professionnels réaffirment leur rôle et leur pouvoir dans les stratégies de communication BtoB. [...]

S4M acquiert la DSP Netadge

S4M acquiert la DSP Netadge

S4M acquiert la DSP Netadge

S4M, le spécialiste de la publicité ciblée sur mobile, met la main pour un montant non dévoilé sur Netadge, une DSP mar. Stanislas Coignard, [...]