Recherche

Le Gan s'approprie le service après-vente

Publié par le

Après plusieurs mois de silence, le Gan reprend la parole et propose à ses assurés un nouveau contrat de confiance. Marketing direct et annonces presse appuient l'engagement.

  • Imprimer


« Ce n'est pas une campagne d'image. L'objet de notre communication, qui s'inscrit dans une logique de fidélisation et de globalisation, est de doper le moral des réseaux et de développer le portefeuille d'assurés. » Les propos de Valérie Ohannessian, directrice de la communication du Gan, ne peuvent être plus clairs. La campagne initiée fin mars dans la presse nationale et la PQR n'est que la partie visible d'un processus de reconquête commerciale. Reconquête qui passe par un engagement à la Darty. En signant sa communication, "Clients du Gan, vous avez droit au service après-vente", la compagnie donne un nouveau point de départ à sa relation avec ses clients. « Pour la majorité des assurés, la relation avec l'assureur se résume à un envoi de chèques. Celui qu'ils expédient lors de la souscription du contrat, celui de l'assureur en cas de sinistre. C'est le degré zéro de la relation. Via cette campagne, et en mettant en avant l'idée du service après-vente, nous disons à nos assurés que leur vie nous concerne et les incitons à venir nous voir pour en parler », poursuit Valérie Ohannessian.

L'assuré au coeur du dispositif


D'un point de vue créatif, l'agence Leagas-Delaney s'est donc attachée à rompre les codes en vigueur via un traitement empreint de vérité. Visuels et discours renvoient à un instant de vie, à un risque réel, à un besoin exprimé du point de vue de l'assuré. Pour donner du contenu à cet engagement et mobiliser les réseaux, les annonces publicitaires sont appuyées par une campagne de marketing opérationnel conçue par Stratélite. Mailings, partenariats presse et animations sur le point de vente vont donner aux trois réseaux de l'assureur l'occasion de renouer le contact direct avec leurs clients et prospects. « Nous avons voulu intégrer la pub, le marketing direct et la stimulation des ventes », indique Valérie Ohannessian. Qui, lors du lancement de la compétition, a adopté un point de vue pour le moins original. Des agences venues de la communication publicitaire et du marketing opérationnel ont été mariées pour plancher sur le brief. Stratélite et Leagas-Delaney étaient ainsi opposées aux duos JWT/Canaveral et CLM/Proximity. Après leur succès sur le budget Gan, les deux "mariés" ont décidé de signer un accord "philosophique" pour poursuivre hors liens capitalisques leur coopération. On devrait donc retrouver le duo en septembre lors de la mise en compétition du budget institutionnel de l'assureur.

RITA MAZZOLI

Booster le commerce : le mot de la fin

Booster le commerce : le mot de la fin

Booster le commerce : le mot de la fin

Apres nous avoir inspires et fait voyager avec ces 10 cas extraits de son ouvrage Frank Rosenthal nous livre ici ses derniers conseils pour [...]

Tati mis en vente par le groupe Eram

Tati mis en vente par le groupe Eram

Tati mis en vente par le groupe Eram

Tati le celebre discounter cherche un repreneur apres sa mise en vente par le groupe Eram La marque cumule les pertes depuis plusieurs annees [...]

La génération Z préfère faire ses achats en magasin

La génération Z préfère faire ses achats en magasin

La génération Z préfère faire ses achats en magasin

98 des Millennials favorisent achat en point de vente mais exigent des interactions hautement personnalisees Mais apres IBM qui realise cette [...]