Recherche

Le 360° à l'honneur

Publié par le

 

Marketing Magazine: Quels ont été les chiffres de vente de Coca-Cola Zéro en 2007? Et quelle part de marché pensez-vous atteindre en 2008?

Véronique Bourrez: Nous avons atteint en 2007 un peu plus de 4% de part de marché sur les soft drinks en France. Nous sommes donc la quatrième marque du marché. Ces résultats sont bien au-delà de nos prévisions de départ, puisque nous tablions sur deux fois moins. 40% de la croissance des soft drinks a été réalisée par Coca-Cola Zéro. Notre objectif est de continuer à recruter, notamment sur la cible prioritaire que sont les 16-24 ans.

Les hommes entre 16 et 24 ans sont-ils vraiment les premiers consommateurs de la boisson?

Ce n'est pas aussi blanc ou noir que cela. Cette cible-là est bien surconsommatrice de Coca-Cola Zéro. Ce qui était le but recherché. Mais ce n'est pas exclusif, puisque le goût de cette boisson sans sucre intéresse également les femmes qui ne sont pas venues à Coca-Cola Light. Néanmoins, les consommateurs ont bien compris le positionnement de Coca-Cola Zéro.

Comment expliquez-vous ce succès?

La première raison réside dans la simplicité de la proposition: «Le goût de Coca-Cola avec zéro sucres». La deuxième, c'est que le gender marketing a permis d'arriver avec un positionnement très spécifique qui cible les jeunes hommes. Tous les partis pris qu'on a eus nous ont permis d'occuper une place très claire. Et enfin, nous n'avions pas réalisé d'aussi grand lancement depuis 20 ans. Derrière, il y a eu un plan de lancement puissant, intégré, énormément relayé par nos clients. Nous n'allons pas nous arrêter là. Nous poursuivrons les investissements sur Coca-Cola Zéro pendant encore de nombreuses années. Nous avons été convaincus par la force des plans intégrés et des plans 360°.

Avez-vous d'autres projets de lancement?

Nous venons d'en réaliser un important, à la mi-mars, avec Fanta Still. L'idée était d'aller sur une nouvelle catégorie que sont pour nous les boissons aux fruits sans bulle. L'objectif est de toucher les ados. Nous allons croiser les doigts, mais c'est très bien parti. Nous nous reverrons dans un an!

Aurélie Charpentier

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Calendrier de l'Avent du marketer: data lake (J-20)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

[Tribune] Comment optimiser son budget programmatique ?

Benoit Cochet, director EMEA audience advertising & programmatic chez Yahoo, livre 5 conseils aux marketers pour s'assurer que leurs campagnes [...]