Recherche

La quête du bonheur, une nouvelle source de stress

Publié par le

Directrice du département Médias de TNS Sofres, Dominique Lévy décrypte les grandes tendances qui se dégagent de l'édition 2004 du Baromètre des Valeurs des Français.

  • Imprimer


«L'édition 2004 du Baromètre des Valeurs des Français tourne autour du stress et comment y échapper. Les Français se sentent soumis à de nombreux stress, qu'ils soient de nature sociale, économique, géopolitique ou privée, et sont donc moins à la recherche de bonheur construit qu'à la recherche de détente, de baisse de tension et de protection. Etre entre soi, en sécurité, au chaud, chez soi, sans “prise de tête”, voilà ce que recherchent les Français. Le stress plus intime découle de cette injonction sociale à faire un travail sur soi, à se découvrir, vrai nouveau diktat et à l'obligation de travailler sur son corps. Tout ce qui passait comme une quête de bonheur revient en fait à créer du stress. C'est plus une définition en creux du bonheur puisque le bonheur, c'est tout ce qui ne fait pas mal. Les mots qui progressent le plus sont “prudence”, suivi de “famille” et “fidélité”. Tout ce qui évoque l'aventure, le risque (facteur de danger) est en retrait. La culture est rejetée parce que c'est compliqué, “prise de tête”. Les Français recherchent de la protection et de la détente. C'est pourquoi ils font la part belle aux divertissements “non compliqués”. Le comique de détente est très prisé. Le bonheur, c'est en fait l'absence de tensions puisque tout fait peur, tout peut faire potentiellement mal. Face à cela, ils cherchent à se regénérer près de la famille et à travers des moments de détente. L'expression publicitaire reprend cette logique avec une grande valorisation de la convivialité, la mise en avant des bandes, du couple, mais aussi une survalorisation de l'enfance. Pour échapper au stress, et retrouver le bonheur, trois pistes sont mises en avant : - chercher la protection de la bulle familiale (foyer, famille, jardinage, bio), - se détendre, - la compulsion (se lâcher, d'où l'apparition d'une nouvelle maladie, l'orthorexie, le fait de se rendre malade à force de bien manger, transgresser). Nous sommes dans une vision bien minimaliste du bonheur. “Je suis heureux parce que je n'ai pas mal.” »

Anika Michalowska avec Rita Mazzoli

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21) Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.