Recherche

La quête du bonheur, une nouvelle source de stress

Publié par le

Directrice du département Médias de TNS Sofres, Dominique Lévy décrypte les grandes tendances qui se dégagent de l'édition 2004 du Baromètre des Valeurs des Français.

  • Imprimer


«L'édition 2004 du Baromètre des Valeurs des Français tourne autour du stress et comment y échapper. Les Français se sentent soumis à de nombreux stress, qu'ils soient de nature sociale, économique, géopolitique ou privée, et sont donc moins à la recherche de bonheur construit qu'à la recherche de détente, de baisse de tension et de protection. Etre entre soi, en sécurité, au chaud, chez soi, sans “prise de tête”, voilà ce que recherchent les Français. Le stress plus intime découle de cette injonction sociale à faire un travail sur soi, à se découvrir, vrai nouveau diktat et à l'obligation de travailler sur son corps. Tout ce qui passait comme une quête de bonheur revient en fait à créer du stress. C'est plus une définition en creux du bonheur puisque le bonheur, c'est tout ce qui ne fait pas mal. Les mots qui progressent le plus sont “prudence”, suivi de “famille” et “fidélité”. Tout ce qui évoque l'aventure, le risque (facteur de danger) est en retrait. La culture est rejetée parce que c'est compliqué, “prise de tête”. Les Français recherchent de la protection et de la détente. C'est pourquoi ils font la part belle aux divertissements “non compliqués”. Le comique de détente est très prisé. Le bonheur, c'est en fait l'absence de tensions puisque tout fait peur, tout peut faire potentiellement mal. Face à cela, ils cherchent à se regénérer près de la famille et à travers des moments de détente. L'expression publicitaire reprend cette logique avec une grande valorisation de la convivialité, la mise en avant des bandes, du couple, mais aussi une survalorisation de l'enfance. Pour échapper au stress, et retrouver le bonheur, trois pistes sont mises en avant : - chercher la protection de la bulle familiale (foyer, famille, jardinage, bio), - se détendre, - la compulsion (se lâcher, d'où l'apparition d'une nouvelle maladie, l'orthorexie, le fait de se rendre malade à force de bien manger, transgresser). Nous sommes dans une vision bien minimaliste du bonheur. “Je suis heureux parce que je n'ai pas mal.” »

Anika Michalowska avec Rita Mazzoli

Les 10 idées marketing (27-31 mars)

Les 10 idées marketing (27-31 mars)

Les 10 idées marketing (27-31 mars) Les 10 idées marketing (27-31 mars)

La rédaction a sélectionné 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: Periscope lance la publicité pré-roll, Wheelys se passe de vendeur [...]

MJML, le markup language de Mailjet, a un an

Article écrit par Mailjet

Mailjet

MJML, le markup language de Mailjet, a un an

MJML, le markup language de Mailjet, a un an

Tout webdesigner vous le dira : créer un email responsive en HTML est une vraie plaie. Certains développeurs peuvent y passer plusieurs jours. [...]

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Le salon du E-Marketing PARIS ouvrira ses portes à Porte de Versailles, Paris, du 18 au 20 avril 2017. Comme à son habitude, il traitera des [...]

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Mardi 28 mars, Marketing organisait la 1re édition du Dîner du retail, réunissant plus de 70 leaders du retail à la Maison blanche à Paris. [...]

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]