Recherche

La facilité au quotidien, une vraie attente des consommateurs

Publié par le

A l'occasion de la naissance de son label "100 % facile", Boulanger a demandé au Crédoc et à l'Ifop d'interroger les consommateurs sur leurs attentes.

  • Imprimer


En créant un label "100 % facile", qui sélectionne des produits faciles d'utilisation, Boulanger veut permettre une meilleure adéquation entre les critères d'achats déclarés et effectifs. « La facilité d'utilisation, pour les hommes comme pour les femmes, et pratiquement quel que soit l'âge, fait aujourd'hui partie des premiers critères d'achat déclarés, avec la sécurité et la fiabilité et, désormais, la protection de l'environnement. C'est même l'un des critères les mieux répandus parmi les consommateurs français », constate Robert Rochefort, directeur général du Crédoc. La facilité d'usage, un élément majeur donc dans les critères de choix, intervient, en dehors des considérations de prix, comme premier critère pour les appareils technologiques et comme second critère pour les appareils électroménagers, selon un sondage Ifop pour Boulanger*. Pour ces derniers, il existe une attente forte de standardisation, puisque l'autre critère de choix est la compatibilité avec des matériels existants. Pour l'électroménager, les trois critères principaux (fiabilité 65 %, facilité 60 %, coût à la consommation 53 %) révèlent que les consommateurs souhaitent tirer bénéfice des avancées technologiques. Parmi les autres critères de choix, le pays de fabrication, l'affichage des efforts faits pour protéger l'environnement apparaissent également comme importants. La facilité d'usage s'apparente, selon l'Ifop, à la recherche de bénéfices immédiats, d'une utilisation évidente et technologique : facilité d'installation (96 %), d'entretien (92 %), possibilité d'utilisation ouverte à tous (93 %), gain de temps (90 %).

Des modes d'emploi insatisfaisants


Technologie et simplicité d'utilisation n'apparaissent pas comme deux valeurs antinomiques. Pour un individu sur deux, un appareil simple à utiliser est nécessairement à la pointe de la technologie. Pour 55 % des consommateurs, un produit facile d'usage est un produit utilisable sans notice ni mode d'emploi. D'ailleurs, plus de la moitié des consommateurs ne lit pas ou de façon incomplète le mode d'emploi (une femme sur deux, deux hommes sur trois). 48 % des interviewés jugent de façon négative les modes d'emploi. Quatre personnes sur dix leur reprochent le manque de schémas mais aussi d'être mal faits, confus, voire mal traduits, et trois sur dix les trouvent trop détaillés et trop longs. Une personne sur cinq pense qu'ils sont sans rapport avec les problèmes rencontrés. *1 002 Français de 15 ans et +, interrogés les 13 et 14 septembre derniers.

Anika Michalowska

Paris Retail Week 2017

Paris Retail Week 2017

Paris Retail Week 2017

Cet evenement professionnel europeen repondra aux problematiques omni canal du commerce 360 Il reunira en un seul et meme lieu les salons Commerce [...]

Balmétrie : les Millennials, friands de papier

Balmétrie : les Millennials, friands de papier

Balmétrie : les Millennials, friands de papier

etude Balmetrie demontre la vitalite du courrier publicitaire courrier adresse et imprime publicitaire qui se revele un media ancre dans le [...]

Déjouez les pièges des recruteurs : les outils

Déjouez les pièges des recruteurs : les outils

Déjouez les pièges des recruteurs : les outils

Dans la seconde partie de cette Masterclass Christel de Foucault se penche sur les outils peaufiner pour retenir attention des recruteurs

L'art de ne plus (trop) déléguer ses achats média

L'art de ne plus (trop) déléguer ses achats média

L'art de ne plus (trop) déléguer ses achats média

Certains annonceurs font le choix de reprendre la main totalement ou en partie sur leurs achats media Une demarche permise par essor du programmatique [...]