Recherche

La crèche à l'Américaine

Publié par le


La différence entre les crèches américaines et françaises, c'est leur nombre. A l'image du leader, Kinder Care, qui gère 1 300 crèches, accueille 120 000 enfants et est coté en bourse. Wanda Sawicka, la directrice de la crèche la plus proche de Berkeley, était architecte en Pologne. En arrivant, elle découvre la psychologie enfantine et intègre Kinder Care dont elle gravit tous les échelons. En 2002, le groupe dégage 15 millions d'euros de bénéfices pour 750 millions d'euros de chiffre d'affaires et 11 % de croissance. L'activité a ses règles du jeu. « On gagne de l'argent avec les enfants de plus de trois ans, explique Wanda Sawick. Il faut une éducatrice pour 12 enfants. En dessous de trois ans, ce n'est pas rentable, car pour 4 enfants il faut une éducatrice. Mais on les accueille tout de même pour rendre service et fidéliser les parents.» L'établissement de Wanda s'occupe de cinquante enfants de plus de 3 ans et vingt en dessous. Avec la crise, les parents au chômage gardent leur enfant, car il n'y a pas d'aide parentale pour régler les 1 000 euros de frais mensuels. Et les concurrents sont nombreux. Childrensworld gère 600 crèches, Brighthorizons 400. Il faut toujours innover. La différence se fait sur la qualité des services proposés. Chez Kinder Care, par exemple, le café et le petit déjeuner sont gratuits. Un baby-sitting est à disposition le soir pour sortir en amoureux. L'enseigne s'occupe gratuitement des visites chez le pédiatre, dépose les frères et sœurs à l'école et dispose une web cam pour voir ses enfants depuis son bureau. Ces crèches ouvrent tous les jours de 6 h 30 à 18 heures. Kinder Care gère aussi des crèches d'entreprise. Un programme pédagogique a été mis en place pour éveiller les sens de l'enfant par des activités physiques, artistiques, scientifiques, émotionnelles.

Isabel Gutierrez

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Article écrit par Channable

Channable

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Si je vous dis « la Fnac ? » je parie que vous me dites « livres », « CD » ou « DVD ». Vous avez bien raison, mais saviez-vous que la marketplace [...]

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

Développement de Costco, décryptage des twittos en magasin importance du mobile en boutique... Retour sur les chiffres les plus percutants cités [...]

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win
Maison mère de Win-Win à Paris.

L'agence de marketing expérientiel Win-Win annonce le gain après compétition de plusieurs budgets liés à l'ouverture à Marseille de son "Patio" [...]

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Après la nomination récente de Barbara Bates au poste de CEO de l'agence, Hotwire dévoile le nouveau visage de sa marque, reflet d'une stratégie [...]

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Après 5 ans d'existence, Mirakl, fournisseur mondial de solutions marketplace, poursuit son développement autour de deux axes forts : accroître [...]

#ParisRetailWeek : les temps forts en tweets (J1)

#ParisRetailWeek : les temps forts en tweets (J1)

#ParisRetailWeek : les temps forts en tweets (J1)

La Paris Retail Week prend ses quartiers à Paris Porte de Versailles du 19 au 21 septembre 2017. Résumé des interventions les plus percutantes [...]