Recherche

La SNCF sort des gares

Publié par le

Suite au succès de la première vague de boutiques consacrées à la vente de billet hors-les-gares, la SNCF poursuit cette stratégie avec un nouveau concept de boutiques.

  • Imprimer


La SNCF mène depuis juin 1996 une politique d'Engagements au service de sa clientèle. Il s'agit d'améliorer la distribution des billets dans les gares, de faciliter l'achat sans déplacement. 12 % des billets sont aujourd'hui commandés, ou achetés, par la voie du téléphone, du Minitel et par Internet qui en dix-huit mois a grignoté 30 % du volume des réservations par Minitel. Troisième volet de cette politique, la relation directe avec le client à l'extérieur des gares a motivé la création d'un réseau de boutiques. Il en existe désormais une trentaine dans toute la France. « Il s'agit de la même clientèle qu'en gare mais qui veut être mieux servie et qui a le temps », explique Patricia Lacoste, responsable des canaux de distribution Grandes Lignes. Concept central : des petits espaces de vente qui s'apparentent à des bureaux d'agence de voyages et contrastent avec les gares. "Proximité, conseil, convivialité" pour une vente "sans vitre". « La vente aux guichets diminue très légèrement mais l'évolution des canaux de distribution est très lente », précise Patricia Lacoste. Une lenteur qui a justifié pour Euro RSCG Design de faire de la vitrine des boutiques SNCF « un signal commercial puissant » et une architecture intérieure qui casse avec le style micro et hygiaphones, et dégage une impression de confort. Dix boutiques arborent déjà ce nouveau style "SzenCF". On devrait en dénombrer une cinquantaine de ce type dans toute la France d'ici à l'an 2000.

V.M