Recherche

La Nuit : un moment de séduction

Publié par le

Etude Depuis quatre ans, l'Observatoire de la lancé par Le Parti du Client, OpinionWay et CityVox décrypte l'activité des noctambules. Cette année, il s'est intéressé au côté séducteur de la vie nocturne.

  • Imprimer


Les Français se dévergonderaient- ils une fois la nuit tombée ? En réponse à cette question, l'Observatoire de la Nuit vient de publier les résultats de sa quatrième vague d'étude. Plutôt sages, les Français sortent en moyenne deux fois par semaine le soir, très souvent dans les mêmes endroits et en priorité chez des amis (71 % au moins une fois par semaine), au restaurant (50 %), dans un bar (42 %) et au cinéma (34 % au moins deux à trois fois par mois). Mais la nuit fait de l'effet sur la majorité de la population, puisque plus de quatre Français sur cinq considèrent ce moment comme “différent”. 60 % de nos concitoyens qualifiant la nuit d'adjectifs comme “excitant”, “libre”, “imaginatif”, “audacieux” et “tendance”. Ainsi, pour plus de la moitié des personnes interrogée les rencontres sont favorisées par le contexte nocturne; qu'elles soient amicales (57 %) ou sentimentales puisque 42 % croient pouvoir trouver l'âme soeur à l'occasion d'une sortie. 15 % des personnes interrogées déclarent ainsi être allées dans un bar de rencontre, dont 26 % au moins une fois par mois, quand les trois-quarts des 15-45 ans avouent sortir davantage en célibataire. Peut-être parce qu'ils considèrent que la nuit leur permet d'être plus ouverts et que les tabous y tombent plus facilement…

La nuit : un moment hot ?

Selon l'observatoire, en effet, un tiers des Français aurait des comportements “transgressifs” la nuit comme avoir des pratiques sexuelles dans des lieux “décalés” ; au cinéma, en discothèque ou au restaurant… et plus spécifiquement dans les toilettes de ces lieux. Les lieux spécifiquement dédiés aux rencontres ou érotiques remportent d'ailleurs un certain succès. Près d'un tiers des 15-45 ans affirment avoir déjà fréquenté au moins une fois une salle de spectacles érotiques, un bar de rencontres, un club échangiste ou une soirée libertine. Dans le détail, 19 % sont allés voir des danses érotiques, table dance, strip-tease ou peep-show, 9 % se sont aventurés dans des soirées libertines et 8 % dans des clubs échangistes. Pour ces derniers lieux, il faut souligner que la clientèle est assez fidèle, puisque 41 % des personnes fréquentant les clubs échangistes affirment y aller au moins une fois par mois. Mais un tiers des 30-34 ans, majoritairement des hommes, souhaiteraient avoir la possibilité de multiplier les soirées “hot”… « Les contenus sexy ont acquis de l'importance ces dernières années, souligne Philippe Guguen, directeur marketing de CityVox. D'une part, l'offre des lieux hot s'est considérablement étoffée avec les bars topless ou les clubs échangistes. D'autre part, il y a une certaine désacralisation de ces lieux et une plus grande facilité à avouer leur fréquentation du fait d'une certaine visibilité médiatique de ces pratiques… » Le profil des clients reste tout de même très masculin, CSP+, urbain, davantage bisexuel, marié, pacsé ou en concubinage que la moyenne. Les Français sont aussi de plus en plus amènes face au discours des marques une fois le soleil couché. En 2002, un tiers des personnes interrogées déclarait découvrir de nouvelles marques ou produits durant la nuit. Aujourd'hui, elles sont 51 % à le faire et 32 % à considérer que ces essais peuvent influencer leurs choix en journée. La majorité des Français, en particulier les moins de 25 ans, attendent une plus grande implication de la part des marques, en animant les soirées et en distribuant des produits notamment. Une opportunité à saisir pour les maisons de disques, les marques de vêtements, de parfums et de soft drinks que les Français trouvent légitimes pour communiquer la nuit.

Méthodologie

Interrogation en ligne d'un échantillon de 806 personnes représentatif de la population française des 15-45 ans. Echantillon constitué par extraction au sein de NewPanel, l'access panel d'OpinionWay.

Typologie de nighters

Les festifs : ils sortent beaucoup et plus souvent que les autres dans les bars et les boîtes de nuits. Leur dépense moyenne par personne et par sortie est de 32 E. Les branchés (trendy under ou show off) : ils sortent souvent, plus particulièrement dans les bars. Ils affectionnent les endroits que personne ne connaît encore (les trendy under) ou au contraire ceux dont tout le monde parle (les show off). Les trendy under dépensent 42 en moyenne par sortie, les show off 44 E. Les culturels : ils sortent plutôt régulièrement et le plus souvent au cinéma, concert, théâtre… Leur dépense moyenne est de 51 Les éclectiques : Ils sortent régulièrement mais souvent dans des lieux différents. dépensent en moyenne 40 par personne dans leur sortie. Les communautaires et cocooners : ils sortent moins régulièrement que les autres et se retrouvent davantage entre amis et au restaurant.

Béatrice Héraud

Comment entretenir un panel d'études ?

Comment entretenir un panel d'études ?

Comment entretenir un panel d'études ?

Déterminant dans la qualité d'une étude, le panel est difficile tant à constituer qu'à pérenniser. Médiamétrie livre quelques bonnes pratiques [...]

Comment devenir une entreprise data-driven?

Comment devenir une entreprise data-driven?

Comment devenir une entreprise data-driven?

Mardi 6 décembre, lors d'une matinée organisée, à Paris, emarketing.fr et IBM, organisaient une matinée consacrée aux tendances du marketing [...]

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

Chanel ouvre un double pop-up store dans le Marais

La maison de couture française vient d'ouvrir une double boutique éphémère située dans le quartier parisien du Marais, qui accueillera le public [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: licorne (J-19)

Calendrier de l'Avent du marketer: licorne (J-19)

Calendrier de l'Avent du marketer: licorne (J-19)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]