Recherche

La Mère Poulard couve ses oeufs

Publié par le

Alors que la demande d'oeufs de qualité est de plus en plus importante en France, le groupe Appro relance la marque La Mère Poulard avec de nouveaux produits: des oeufs estampillés plein air et Label Rouge.

  • Imprimer

Surtout connue pour ses omelettes de l'auberge du Mont-Saint-Michel, La Mère Poulard commercialise aussi des produits traiteurs, laitiers, des confitures et bien sûr des oeufs, matière première de ses célèbres recettes... A presque 120 ans l'an prochain, la marque a ainsi décidé de relancer ses oeufs avec le groupe Appro qui exploite ce produit depuis presque dix ans.

«Même à l'étranger, les gens associent très souvent La Mère Poulard au restaurant historique», souligne Frédéric Mahoudeau, directeur général d 'Appro. Un potentiel pour faire de La Mère Poulard sa marque phare et, au-delà, «la marque d'oeufs la plus connue en France». Pour cela, le groupe parie sur l'engouement des Français pour les oeufs alternatifs, c'est-à-dire: biologiques, de plein air ou Label Rouge. Aujourd'hui, le marché global est en stagnation, à 15 millions d'unités consommées chaque année, mais les ventes d'oeufs alternatifs ont, elles, fait un bond de 75% en cinq ans (26% de la consommation des ménages en oeufs en 2005). Appro, qui commercialisait depuis 1998 uniquement des oeufs biologiques sous la marque La Mère Poulard, va donc élargir sa gamme avec deux nouveaux produits: des oeufs de plein air et Label Rouge. «Nous nous plaçons sur le haut de gamme, mais pas sur Vélitisme, avec un prix positionné dans le tiers supérieur», explique Frédéric Mahoudeau.

Avec ses trois gammes d'oeufs alternatifs et haut de gamme, la marque vise une cible amatrice de bonne cuisine et avide de naturel.

Avec ses trois gammes d'oeufs alternatifs et haut de gamme, la marque vise une cible amatrice de bonne cuisine et avide de naturel.

La marque s'enrichira ensuite de produits transformés, type oeufs liquides et oeufs en poudre, largement utilisés à l'étranger mais boudés en France. Pour l'heure, les deux nouveaux produits seront référencés en GMS d'ici juillet et feront l'objet de 1000 journées d'animation en magasin avec historique de la marque et livret de recettes de Guy Martin, l'ambassadeur de La Mère Poulard. Un dispositif relayé en radio et en télévision, dans la deuxième partie de l'année, avec l'agence Mazarine. Après la France, où le groupe espère multiplier par trois le chiffre d'affaires (11 millions d'euros en 2006) dans les 18 prochains mois et par dix à plus long terme, les oeufs Mère Poulard devraient, si tout va bien, s'exporter à l'étranger.

BEATRICE HERAUD

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Les 10 meilleures campagnes de Noël 2016

Le compte à rebours avant Noël s'est enclenché... et, avec lui, son lot de publicités de marques toujours plus léchées. Emarketing.fr vous offre [...]

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Laisser les enfants gérer leur budget : c'est le souhait de VeeCee. Le service n'est pas le seul à s'intéresser au marché d'une jeunesse de [...]

Bel s'apprête à engloutir le groupe MOM

Bel s'apprête à engloutir le groupe MOM

Bel s'apprête à engloutir le groupe MOM

La maison-mère de La Vache Qui Rit a entamé une procédure d'acquisition en vue de devenir le leader du snacking en portion en France.

La fiche de risque

La fiche de risque

La fiche de risque

La fiche de risque décrit les risques méritant une attention particulière, et les affecte à un responsable unique. Elle enregistre les caractéristiques [...]