Recherche

L'Eléphant parfume tout sur son passage

Publié par le

En renforçant l'arôme de sa gamme de thés et d'infusions, la marque d'Unilever-Bestfoods affirme sa volonté de s'imposer comme une marque décalée et gourmande. Un positionnement atypique dans l'univers traditionnel du thé.

  • Imprimer


Dans thé parfumé, il y a thé. Mais, pour la marque Eléphant, il y a surtout parfumé. Un positionnement marketing en or quand on sait les prodiges olfactifs que la technique permet d'obtenir aujourd'hui. Et, surtout, le potentiel de développement des marchés qui fonctionnent sur le principe des recettes et des parfums (glaces, ultra-frais, sirop...). Exit donc les caractéristiques trop marquées du thé, comme son amertume, son astringence ou son acidité. Et vive les arômes. De synthèse la plupart du temps, mais complétés par de vrais morceaux. Comme c'est le cas du thé pomme-cannelle avec morceaux de pommes ou du thé agrumes avec des écorces de fruits. Le fabricant a choisi, grâce à une nouvelle méthode d'aromatisation, de revoir toutes les recettes de sa gamme. Les parfums des fruits ont été travaillés pour être plus intenses et mieux respecter l'équilibre entre l'odeur et le goût du produit lors de sa dégustation. Il faut dire que quand un produit s'annonce comme un thé pomme-amandes, ce qui est le cas d'un des huit nouveaux parfums de la gamme, il ne s'agit pas de décevoir le buveur. Décalée et gourmande, la marque Eléphant, qui détient déjà près de 53 % du segment des thés parfumés, est également bien décidée à moderniser le territoire des infusions, en associant les effets bénéfiques de ces boissons à la saveur des mélanges de plantes qui les composent. A l'image de la petite dernière de la gamme, "digestion légère", une nouvelle recette qui allie les effets bénéfiques et les saveurs des plantes qui la composent. Et laisse entrevoir le potentiel encore inexploité de la tisane parfumée. En France du moins. Car, à l'international, c'est encore Lipton le maître du thé chez Unilever.

Isabel Gutierrez