Recherche
Se connecter

L'Atelier Renault met en scène l'esprit Avantime

Publié par le

Avec l'ouverture de l'Atelier, Renault vise à combler le décalage d'image entre ses produits et sa marque. Car, si elle a tenu le haut du pavé ces dix dernières années en termes d'innovation, la marque n'en bénéficie toujours pas.

  • Imprimer


Parallèlement à la sortie de l'Avantime et d'une campagne dont Jean-Paul Gaultier est le protagoniste principal, Renault rebaptise et revoit toute l'architecture de son "Espace Renault". Ce lieu, hôtel particulier de Louis Renault, puis show-room avant l'heure, devient l'Atelier Renault. « Parce que comme le dit le dictionnaire, c'est là où travaille les artistes », détaille Laure Mathieu du service de presse. Ajoutez la connotation au garage. Tout cela tombe à pic car, au même moment, Renault laisse de côté "les voitures à vivre", pour se proclamer "créateur d'automobiles". L'Atelier a été entièrement réarchitecturé par Franck Hamoutène, l'architecte du Musée de la Musique de la Villette. L'esprit est loft paquebot, grand espace mobile, conçu pour accueillir toutes sortes de manifestations. Renault qui se veut défricheur d'idées et capteur de tendances veut en faire « tout sauf un show-room », martèle le directeur, Thierry Tuteleers. La star de l'ouverture sera l'Avantime, mais on en verra deux seulement. C'est un imaginaire Monsieur Avantime dont on va créer l'univers. En hédoniste moderne, il a une bambouseraie dans son intérieur, une Avantime dans sa bibliothèque, des écrans vidéos géants montrant les lieux où il aime flâner. Renault y présentera ses nouveaux modèles et ne s'interdit pas d'y parler aussi des formes d'avant-gardisme. Car si elle veut tellement donner au public une autre image d'elle-même, c'est qu'elle a un problème : sa marque. « On s'est dit que les produits allaient triompher et entraîner la marque. Et bien non. Si on dit Twingo, Espace, pas de problème. Mais si on dit Renauld... Si on dit Golf, c'est bien ; quand on ajoute Volkswagen, c'est encore mieux. Résultat, à produit comparable, Volkswagen vend entre 6 à 9 % plus cher, et Audi jusqu'à 15 % », se désespère Thierry Tuteleers. Est-ce parce que la marque a fait coexister trop longtemps conformisme et innovation ? L'Atelier vise en tous cas à la tirer vers le haut et à faire passer une image visionnaire, et audacieuce. Il sera inauguré le 8 novembre. Ouvert 7 jours sur 7, de 8 à 2 heures du matin. Avec un événement tous les trois mois environ.

Valérie Mitteaux

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens
Média
JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

Par Clément Fages

JCDecaux va déployer une centaine d'écrans digitaux dans les vitrines parisiennes de Monoprix. L'afficheur dispose ainsi pour la première fois [...]

La croissance du marché publicitaire chute de 2%
Média
La croissance du marché publicitaire chute de 2%
the_lightwriter - Fotolia

La croissance du marché publicitaire chute de 2%

Par Laurence Moisdon

Le bump (baromètre unifié du marché publicitaire de France Pub, l'IREP et Kantar media) publie ses résultats du premier trimestre 2018. Les [...]

20 Minutes prend le virage du Digital First
Média
20 Minutes prend le virage du Digital First

20 Minutes prend le virage du Digital First

Par Laurence Moisdon

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé le 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement [...]