Recherche

Kodak à la conquête des amateurs avertis

Publié par le

Fidéliser les photographes amateurs en leur dédiant une gamme spécifique. Tel est l'objectif du leader mondial de la pellicule photo qui lance une nouvelle gamme, Kodak Select Series.

  • Imprimer


Près d'une pellicule sur deux achetées en France est une Kodak. C'est dire la puissance de la marque sur le marché. Reste que le développement du prêt-à-photographier et les initiatives de concurrents sont autant de menaces pour sa suprématie. Après avoir développé une offre très structurée vis-à-vis du grand public, la marque cherche aujourd'hui, via le lancement de Kodak Select Series, à fidéliser une cible particulièrement exigeante, celle des amateurs avertis. Une population qui représente 14 % des photographes mais qui achète 26 % des films négatifs couleurs et 55 % des films inversibles, les diapos.

Une identité graphique propre


« La fidélité aux marques dans cette population est moins grande. Les amateurs avertis sont constamment à la recherche des meilleurs produits. Ils testent et retestent et changent régulièrement de films selon les effets qu'ils souhaitent obtenir. A travers le lancement de Kodak Select Series, première offre qui leur soit clairement destinée, nous avons voulu leur dire que nous faisions des produits pour eux », remarque Anne Darteil, chef de groupe. Concrètement, cette volonté s'est traduite par la sélection, dans la gamme du fabricant, des films qui exploitent au mieux sa technologie, à savoir les Kodak Elite Chrome qui remplacent la gamme Kodak Elite II, les Kodak Royal Gold qui se substituent à la gamme Ektar et enfin l'ancêtre : le Kodachrome. Une sélection qui a donné lieu à la création d'une identité graphique propre à la gamme. Au-delà, c'est sur le service que Kodak entend faire la différence. Pour faciliter le choix, le classement et le développement des films, une série d'astuces a été développée. Une zone inscriptible sur les bobines permet de noter les informations utiles au développement, les couvercles sont dotés d'une étiquette et le fameux boîtier noir cède la place à un canister translucide qui facilite l'identification. Une campagne de communication viendra bien sûr soutenir ce lancement. Cible oblige, c'est la presse spécialisée et grand public qui accueillera la campagne à la mi-avril et mi-septembre.

R.M

Roland-Garros sort des courts grâce au licensing

Roland-Garros sort des courts grâce au licensing

Roland-Garros sort des courts grâce au licensing

Marque reconnue mondialement, Roland-Garros génère un véritable business à travers le licensing. Pour la FFT, l'objectif est désormais de monter [...]