Recherche

KDD, la nouvelle entité durable de l'Agency 360

Publié par le

L'agence de marketing services du groupe HighCo lance KDD pour apporter une «réponse éco-conçue et éco-réalisée» aux stratégies de communication des annonceurs.

  • Imprimer
Edwige Schaufelberger, directrice générale de K Développement Durable et directrice générale de Editing, chapeautera la nouvelle équipe de dix personnes.

Edwige Schaufelberger, directrice générale de K Développement Durable et directrice générale de Editing, chapeautera la nouvelle équipe de dix personnes.

Depuis deux ans, plusieurs agences de communication ou de marketing ont ouvert des entités développement durable. La dernière en date, K Développement Durable, est née il y a un mois. Elle émane du concours d'idées «Inventer demain» interne à l'agence K Agency 360, réalisé en avril dernier. Dix collaborateurs ont déjà été formés, aidés par des partenaires non exclusifs, experts du développement durable comme Climat Mundi ou Des enjeux et des hommes.

«II s'agit d'une première étape qui devrait essaimer dans tout K Agency 360 (groupe HighCo). Pour le moment nous sommes sur le volontariat car nous ne pouvons pas amener toute V agence sur ce terrain-là du jour au lendemain», précise Catherine Michaud, présidente de K Agency 360 et de l'AACC Marketing Services. Le premier client de KDD devrait donc être la maison mère.

Mais l'agence souhaite ouvrir la porte à toutes les entreprises désireuses de mieux respecter l'environnement, même si leurs produits ne sont pas «irréprochables». «Nous ne sommes pas dans le scoutisme environnemental, invoque ainsi Catherine Michaud. Et ne voulons pas être donneurs de leçon.» Deux modules seront proposés par KDD. D'une part, le consulting, avec un diagnostic (Quick test DD) destiné à évaluer la maturité de l'entreprise dans ce domaine, puis une formation et un accompagnement de l'annonceur. D'autre part, la mise en place de campagnes «éco-conçues et éco-réalisées» sur toutes les opérations, des relations publiques aux événements en passant par le publishing. Des réalisations qui seront mesurées grâce à l'éco-publicité de PriceWaterhouse Coopers, le bilan carbone ou les logiciels éco-comparateurs. Mais qui dit campagnes vertes ne dit pas rébarbatives.

«Nous voulons mettre en place des campagnes durables et désirables» , insiste Edwige Schaufelberger, directrice générale de KDD et de Editing. «Dans le développement durable, il y a souvent un fond de culpabilité et de pédagogie, ajoute Catherine Michaud. Nous sommes à la recherche de l'efficacité marketing comme pour une campagne normale. Seulement, nous sommes sur un engagement de longue durée, pas forcément dans une rentabilité immédiate.»

Béatrice HERAUD