En ce moment En ce moment

K Agency, de la relation à la fusion

Publié par le

Après le marketing de la relation, voici le marketing de la fusion. Un préalable à l'instauration d'une relation pérenne et profonde. C'est du moins le parti pris de l'agence K Agency, qui se reconstruit autour de ce concept.

  • Imprimer


En arrivant à la tête de l'agence de marketing services K Agency (groupe HighCo), Catherine Michaud, ex-Tequila et FKGB (groupe TBWA), savait qu'un double challenge l'attendait. Reconstruire une agence traumatisée par des réorganisations successives et se faire à nouveau référencer par le marché. Un an plus tard, et alors que les clients historiques ont renouvelé leur confiance à une agence au dynamisme retrouvé, Catherine Michaud doit encore réassurer un marché pour le moins peu enclin à prendre des risques. « Aujourd'hui, nous ne sommes pas encore dans la tête des conseils en choix d'agence. Il nous faut donc repartir du terrain, expliquer, apporter les preuves du bien-fondé de notre démarche », reconnaît-elle.

Singularité et complicité


Chaque mailing de prospection est ainsi l'occasion de mettre en musique la vision du métier de l'agence. Une vision qui envisage l'avenir de la relation client sous le mode de la fusion. « Les annonceurs souhaitent trouver de nouvelles voies pour optimiser leurs dispositifs relationnels. Aujourd'hui, cela passe par une approche relationnelle où l'émetteur conduit, manage le récepteur qui suit. Demain, l'émetteur et le récepteur passeront un accord d'échange, de réciprocité, c'est ce que nous appelons l'approche fusionnelle », explique Catherine Michaud. Pour que cet accord soit possible, encore faut-il que chacun fasse parler sa singularité, annonceurs, marques comme prospects. « La singularité, c'est ce qui rend chacun unique. Pour l'identifier, il nous faut, sans intrusion, entrer dans l'intimité de chacun pour rechercher le point de singularité, de fusion », poursuit Catherine Michaud. Cette approche, l'agence l'a baptisée du nom de “Be Blue Cat”. Clin d'œil à l'ouvrage co-écrit par Richard Caillat, patron du groupe HighCo, et Alix Brijatoff, conseil en stratégies de développement, Be Blue Cat se donne donc pour ambition d'écrire une histoire singulière en s'appuyant sur des techniques qui ont fait leurs preuves. Et, pour prouver au marché sa pertinence, K Agency s'est appliquée à elle-même les règles du Be Blue Cat. Avec pour objectif final de mettre en œuvre des idées réalistes et singulières, pour faire vivre un positionnement qui recrée l'envie.

Anika Michalowska

Sur le même sujet

Les gains de budget de la semaine (12 au 16 février 2018)
Agences
Les gains de budget de la semaine (12 au 16 février 2018)

Les gains de budget de la semaine (12 au 16 février 2018)

Par La rédaction

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]

Emakina s'offre l'agence new-yorkaise Karbyn
Agences
Emakina s'offre l'agence new-yorkaise Karbyn

Emakina s'offre l'agence new-yorkaise Karbyn

Par Amélie Riberolle

Le groupe belge renforce sa présence américaine avec l'acquisition de 100% des parts de l'agence numérique via sa filiale The Reference.

La rédaction vous recommande

Les règles incontournables des tableaux de bord marketing
Les règles incontournables des tableaux de bord marketing

Les règles incontournables des tableaux de bord marketing

Par Tableau

Les tableaux de bord constituent aujourd hui un des outils les plus importants mais aussi les plus negliges en matiere de marketing Ce livre [...]