Jump Care mise sur le bien-être

Publié par le

Jump France a lancé en juillet dernier Jump Care, première entreprise de communication dédiée aux marques de bien-être.

  • Imprimer


«On ne peut pas parler de bien-être au consommateur comme on lui parle d'un autre sujet », affirme Nathalie Aubrun. Membre du comité de direction de Jump France, manager/fondateur de Jump Santé, Nathalie Aubrun co-dirige, depuis sa création cet été, Jump Care avec Michel Hébert, président de Jump France (Omnicom). Elle ajoute : « Demain, le bien-être sera un enjeu de différenciation pour les marques. Celles qui ne l'auront pas compris sortiront. » C'est là une des raisons qui ont poussé Jump France à lancer Jump Care, entité spécialisée dans le bien-être, qui entend donc répondre à une demande tant des consommateurs que des marques. Et se différencie par sa spécificité : avoir une expérience à la fois rationnelle, scientifique et émotionnelle, deux composantes a priori antinomiques, et qui, pourtant, travaillent en symbiose au sein de Jump Care. « Jusque là, il n'existait pas d'agence qui regroupe à la fois des professionnels de la nutrition, des scientifiques et des professionnels de la communication grand public », poursuit Nathalie Aubrun. C'est aujourd'hui chose faite. Forte d'une équipe constituée d'une quinzaine de personnes, Jump Care devient ainsi le premier groupe de communication dédié aux marques de bien-être et à toutes celles qui s'inscrivent dans une démarche santé, ou encore qui ont pris conscience du fait que le consommateur entend de plus en plus prendre soin de lui. Pour Jump Care, « ce début de XXIe siècle s'annonce comme celui du siècle bien-être ». L'agence se propose donc d'aider les marques dans leur démarche. Car, selon Nathalie Aubrun, « on ne manipule pas les gens avec du bien-être ». Les conventions publicitaires classiques ne fonctionnent pas. Jump Care offre donc une façon spécifique d'accompagner les marques bien-être, vitalité et santé, tout en s'appuyant sur les expertises métiers de Jump France (Design, Marketing Services, Evénementiel, Santé, Web) et du Credes, spécialisée dans la santé publique. Jump Care a, pour le moment, déjà travaillé pour Calor, Rowenta, Candia ou encore les Laboratoires Agelys, pour lesquels il est intervenu à différents niveaux : audit de perception de marques, élaboration de plates-formes de marque, positionnement, lancement de produits, élaboration de la stratégie de communication… Autant de points qui demandent un regard et une approche différents lorsque l'on se situe dans le domaine du bien-être. Nul doute que Jump Care a flairé un marché porteur.

Aurélie Charpentier

Autres articles

6 solutions collaboratives pour gagner en performance
6 solutions collaboratives pour gagner en performance 6 solutions collaboratives pour gagner en performance

6 solutions collaboratives pour gagner en performance

Par

Desiloter enjeu est au coeur de la transformation numerique des entreprises Et ca tombe bien car les outils pour favoriser le collaboratif sont [...]

Tendances marketing : L'âge de la persuasion
Tendances marketing : L'âge de la persuasion

Tendances marketing : L'âge de la persuasion

Par

Invitee animer la Keynote ouverture de edition 2016 du Marketing Day la specialiste de la communication Mercedes Erra rappele importance des [...]

L'assurance du rire
L'assurance du rire

L'assurance du rire

Par

Cette semaine dans ce premier numero de Panorama Pub on plonge dans le monde de assurance en mode franche rigolade On bien aime le Steeve [...]

Chatbots : entre espoirs et désillusions
Chatbots : entre espoirs et désillusions

Chatbots : entre espoirs et désillusions

Par

80 des entreprises se disent pretes confier leurs interactions clients un chatbot ici 2020 Si cette proportion peut sembler demesuree elle reflete [...]

[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!
[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!

[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!

Par

Les themes de la 3e et derniere journee de la convention resument bien les nouveaux defis que doivent relever les marketeurs intelligence artificielle [...]