Recherche

Jouets Grumly décape la pub

Publié par le

Lancer un nouveau jouet avec un budget publicitaire inférieur à un million de francs ? C'est possible. La preuve : l'ours Grumly.

  • Imprimer


Malgré la volonté des industriels de désaisonnaliser, les fêtes de fin d'année demeurent le rendez-vous obligé des lancements. Pour Grumly, l'ours qui grogne, Jemini, spécialiste des peluches, ne déroge pas à la règle. En revanche, la communication qui l'accompagne est loin d'emprunter les chemins balisés du monde merveilleux de l'enfant. Signée Enjoy Scher Lafarge, la campagne est un véritable pari créatif. Pour s'adresser à la double cible des parents et des enfants, l'agence a fait le choix d'une création proche de l'esprit de l'émission Striptease. « Plutôt que d'essayer de reconstruire le monde des enfants tel que l'imaginent les adultes, nous avons mis en scène des choses vraies. L'enfant est le copieur de ses parents », indique Christophe Lafarge, directeur associé de l'agence. Résultat, une cinquantaine de films de 10'' mettant en scène Grumly dans des situations quotidiennes, avec pour chacun une signature spécifique. Exemples : “Grumly, l'ours qui fait des blagues à deux balles”, ou “Grumly, l'ours qui déteste les poulets... Tournés en numérique avec le soutien de la maison de production Première Heure, les films sont diffusés sur TF1 et Télétoon depuis la fin octobre. Si les ventes sont en rendez-vous, Grumly aura la chance d'être en magasin jusqu'à Noël et Enjoy aura gagné son pari.

R.M