Recherche

Jean-Paul Lubot, le père de Closer (Directeur général adjoint d'Emap France)

Publié par le

À LIRE AUSSI


En 2005, Closer, le nouveau magazine d'Emap, a fait une entrée fracassante dans le milieu des “people”. Plus trash que ses concurrents, plus proche de ses lecteurs avec de nombreux témoignages d'anonymes, le concept a immédiatement trouvé son public. Il faut dire que l'hebdomadaire a bénéficié d'une campagne de lancement aussi inédite qu'agressive. D'abord encarté gratuitement dans Télé Star et distribué dans les magasins Morgan, le numéro découverte a été diffusé à 1,2 million d'exemplaire, le 13 juin 2005, dans une période propice à la lecture de ce type de magazine. Une semaine plus tard, le premier numéro se vendait à prix cassé. Surtout, Closer a su profiter de l'ouverture de la pub TV à la presse. Les 7,9 millions d'euros investis sur le petit écran en 2005 (13 millions en tout pour le lancement) ont permis à l'hebdomadaire de brûler les étapes et de se construire rapidement une bonne notoriété. Résultat : moins d'un an après son lancement, les objectifs de diffusion initiaux (350 000 exemplaires) sont largement dépassés. Le magazine a dynamisé le secteur et se place directement à la troisième place des magazines people (derrière France Dimanche et Voici) grâce à une moyenne de 420 000 exemplaires par numéro. Même les annonceurs, d'ordinaire réticents aux magazines people, auraient adopté Closer !

Parcours

Diplômé de l'ESC Nantes-Audencia, Jean-Paul Lubot obtient également un mastère à l'ESCP-EAP, puis intègre la Harvard Business School. Il débute au service diffusion du Figaro/France Soir avant de partir à Budapest pour le groupe Hersant. Il gravit rapidement les échelons au sein du troisième quotidien hongrois (Magyar Nemzet), puis part en Allemagne pour le groupe Marquard (Cosmopolitan). Il rejoint Emap en 1995, où il alterne les postes de directeur marketing et édition dans les pôles Hommes et Femmes. En 2005, il est chargé du lancement de Closer, une réussite qui le propulse, à 37 ans, Dga d'Emap France.

La rédaction

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]