Interpartners à l'heure intercontinentale

Publié par le

Avec l'entrée de l'agence new-yorkaise Della Femina et du réseau australasiatique COO'EE, Interpartners constitue une nouvelle offre internationale, qui se pose en alternative aux réseaux concentrés.

  • Imprimer


Existant jusqu'à présent sous la forme d'une fédération de 20 agences de communication européennes indépendantes, le réseau Interpartners acquiert une nouvelle dimension et, par là même, de nouvelles ambitions, avec l'arrivée de deux membres. D'une part, l'agence Della Femina-Rotschild-Jeary & Partners, connue outre-Atlantique pour sa créativité et qui, par ailleurs, cherchait à bâtir un réseau panaméricain, et d'autre part, le réseau indépendant COO'EE, qui compte neuf agences en Australasie. « Le modèle de ce réseau est intéressant parce que différent, explique Yves Créhalet, président de CPP, l'agence française membre d'Interpartners. Tout d'abord, chaque agence est indépendante sur son marché, mais toutes sont associées dans une holding de réseau, avec une équipe, basée à Bruxelles, qui se charge de la prospection internationale. Ensuite, parce que les agences sont unies par une philosophie, une méthode de travail mise en commun, qui voue ce réseau non conventionnel à produire des solutions elles aussi non conventionnelles. » Cette méthode intervient dans le cadre d'une stratégie de "bottom up", orientée résultat, qui prend en charge les identités culturelles et les particularités sociales dès le début du processus créatif. Les agences d'Interpartners disposent en effet d'un programme, baptisé "EuroProfiler", visant à la simplification de la communication internationale. « C'est une réponse aux campagnes internationales qui soit ne disposent pas de beaucoup contenu, soit ne sont que des campagnes imposées », estime Yves Créhalet. Ce programme fonctionne sur une méthode d'études mise au point par des chercheurs hollandais et permettant d'exploiter les différences culturelles explicatives des marchés locaux. Elle prend en compte cinq grands paramètres et permet de mettre en avant celui qui est déterminant par rapport à un marché donné. Dans sa nouvelle configuration, le groupe Interpartners réalise un CA de 575 ME et une MB de 100 ME dans 25 pays et compte parmi ses clients multimarché Pentax, Bayer, ABX Logistics, BASF, Intermarché, Daimler Chrysler, Vins de Bordeau... Les activités de développement international se déploient désormais à partir de trois centres de coordination : Bruxelles pour l'Europe, New York pour les Amériques et Melbourne pour la région Asie Pacifique.

François Rouffiac

Autres articles

Snapchat confirme sa suprématie chez la génération Z
Snapchat confirme sa suprématie chez la génération Z

Snapchat confirme sa suprématie chez la génération Z

Par

Snapchat est le reseau social prefere de la generation C est ce que revele Parole aux Jeunes une etude menee aupres de 3708 jeunes par la plateforme [...]

4 tendances social media à adopter en 2018
4 tendances social media à adopter en 2018

4 tendances social media à adopter en 2018

Par

Sur quels formats et reseaux sociaux investir en 2018 Davy Tessier CEO de agence digitale Disko dresse les tendances sur lesquelles se positionner [...]

Naissance de Monkey, média vidéo et social d'Eléphant
Naissance de Monkey, média vidéo et social d'Eléphant

Naissance de Monkey, média vidéo et social d'Eléphant

Par

Un nouveau venu dans la jungle des medias qui ont investi les reseaux sociaux coups de videos courtes et percutantes Monkey cree par le groupe [...]

User Generated Content : le nouvel indispensable
User Generated Content : le nouvel indispensable

User Generated Content : le nouvel indispensable

Par

Le User Generated Content litteralement le contenu publie par vos utilisateurs sur les reseaux sociaux est une veritable cle de succes pour [...]