Recherche
Se connecter

Internet, première source d'investigation des journalistes

Publié par le


Hopscotch, société européenne de conseil en communication et stratégies d'information, a réalisé en février 2002 dans 14 pays (France, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas, Suède, Danemark, Finlande, Norvège, Etats-Unis, Japon, Australie et Afrique du Sud) une étude destinée à mesurer l'attitude des journalistes à l'égard des nouvelles technologies. Menée auprès de 418 journalistes, cette étude a révélé une forte proportion d'"early adopters", utilisant une connexion haut débit sur leur lieu de travail (12,4 % surfant plus de 20 heures par semaine). En France, c'est la presse grand public qui intègre le plus grand nombre d'"early adopters", tandis que, dans les autres pays, ce sont essentiellement les journalistes de la presse informatique et Internet et des médias en ligne qui ont ce type de comportement. En quelques années, le Web s'est imposé comme la première source d'informations des journalistes (41,7 %), devant le réseau personnel (35,4 %) et les autres médias (22,9 %). Dans l'ensemble, les journalistes vont de préférence, et dans l'ordre, sur les espaces presse des sites institutionnels des entreprises, les sites des médias et des newsletters, les BDD d'informations et les portails.

Anika Michalowska

Sur le même sujet