Recherche

Internet pour créer du trafic point de vente

Publié par le

En lançant son service multimédia, Fujifilm s'adresse aux utilisateurs de photos argentiques comme numériques, tout en s'appuyant sur son réseau de distribution traditionnel.

  • Imprimer


«Les attentes du public, en matière de photographie, argentique comme numérique, sont les mêmes, constate Claude Develay, président des laboratoires Fujifilm, deuxième acteur du marché du film en France. La seule différence, c'est la hiérarchie de leurs préférences. Le consommateur de pellicule papier, l'argentique, veut d'abord obtenir un tirage papier de son cliché, ensuite, il apprécie de pouvoir partager ces photos, en utilisant les technologies multimédias. Mais celui qui pratique le numérique veut aussi voir sa photo sur papier.» D'où l'idée de proposer aux foyers français équipés d'un ordinateur et aux 600 000 internautes un service en ligne de travaux photos : le FujilabNet. Pour accéder aux services proposés, le client doit se faire référencer auprès de son revendeur habituel. Il se voit alors remettre sa carte de membre du FujilabNet, ainsi que son mot de passe confidentiel. Une fois chez lui, il pourra consulter les photos numérisés sur son ordinateur en se connectant sur le site où il pourra télécharger, et même envoyer les photos à ses correspondant par e-mail. Le tout en toute confidentialité, grâce à son mot de passe.

Magasin virtuel


Le site FujilabNet se présente également comme un magasin virtuel. Le cybernaute peut ainsi y commander, 24 h/24, 7 j/7, les produits de son choix : retirages, T-shirts imprimés, calendriers... Ces derniers seront mis à sa disposition dans le magasin photo où il s'est référencé. Afin de faciliter la navigation dans le site FujilabNet, outre la carte de membre et les tirages papier, le client reçoit un logiciel sur CD-Rom appelé Fuji Photo Album. Il lui permet de télécharger jusqu'à 100 photos, les stocker sur son ordinateur et de créer un album de photos personnalisées. Pour proposer ce service, Fujifilm s'appuie sur un nouveau mini laboratoire de développement : le minilab Frontier. Il peut recevoir tous les types de films argentiques, négatifs comme diapositives. Instantanément numérisés, corrigés en densité comme en couleur, ils sont tirés sur un papier photo traditionnel. Le laboratoire dispose donc automatiquement d'un fichier numérique. Utiliser ce fichier pour le mettre à disposition du client sur Internet ne coûte que du temps de connexion et de la capacité de stockage. Si, à ce jour, environ 17 points de vente proposent ce service, notamment des Fnac et des hypermarchés Auchan de la région parisienne, Fujifilm compte le généraliser dans 4 000 points de vente au premier trimestre 1998. Utiliser Internet pour développer le trafic au point de vente, une idée originale qui pourrait permettre de résoudre l'équation impossible : se constituer un fichier clientèle en direct, sans pour autant se mettre à dos son réseau de distribution.

OLIVIER BRUSSET

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Article écrit par Channable

Channable

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels La Fnac : bien plus qu’une marketplace de biens culturels

Si je vous dis « la Fnac ? » je parie que vous me dites « livres », « CD » ou « DVD ». Vous avez bien raison, mais saviez-vous que la marketplace [...]

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Mirakl, un développement sans frontière

Après 5 ans d'existence, Mirakl, fournisseur mondial de solutions marketplace, poursuit son développement autour de deux axes forts : accroître [...]

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

#ParisRetailWeek: les temps forts en tweets (J2)

Développement de Costco, décryptage des twittos en magasin importance du mobile en boutique... Retour sur les chiffres les plus percutants cités [...]

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Hotwire PR devient Hotwire Global

Après la nomination récente de Barbara Bates au poste de CEO de l'agence, Hotwire dévoile le nouveau visage de sa marque, reflet d'une stratégie [...]

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win

Une rentrée sur les chapeaux de roues pour Win-Win
Maison mère de Win-Win à Paris.

L'agence de marketing expérientiel Win-Win annonce le gain après compétition de plusieurs budgets liés à l'ouverture à Marseille de son "Patio" [...]