Recherche

II/ Radio : retour à la normale pour l'audience du média

Publié par le

Au début de l'année 2009, sensiblement moins de Français ont écouté la radio. Une «déflation» déjà amorcée début 2008, après une audience en 2007 qui avait battu des records, Coupe du monde de rugby et élection présidentielle obligent.

  • Imprimer

Avec 42,5 millions d'auditeurs en semaine en 2008 (450 000 de moins qu'en 2007) et une remontée à 42,7 millions entre novembre et décembre de la même année, l'audience de la radio retrouve des valeurs «nominales ». Lors de la vague 126 000 radios de janvier-mars 2009, réalisée par Médiamétrie, l'audience du média en semaine s'établissait à 42,3 millions d'auditeurs Les thématiques Culture et Infos confortent leur place depuis le début 2008 avec une durée d'écoute par auditeur (DEA) stabilisée à 1 h 30. Quant aux musicales, même si elles aussi stabilisent leurs DEA, à 1 h 59 en début d'année 2008 (2 h 01 un an plus tôt), elles cèdent près de deux points de part de marché sur un an Les généralistes demeurent les valeurs sûres pour les annonceurs : elles représentent 42,1 % du marché radiophonique.

«La durée d'écoute par auditeur atteint son meilleur niveau depuis 2003», souligne Médiamétrie, avec 2 h 59 par jour. Les auditeurs sont également plus nombreux lors du pic d'audience matinal entre 8 h 00 et 8 h 15 soit 256 000 de plus par rapport à la période septembre 2006-juin 2007 Enfin, près de 14 millions de Français écoutent la radio plus de 3 h 15 par jour. La diffusion sur Internet draine, elle aussi, son lot d'auditeurs : en un an (d'avril-juin 2007 à avril-juin 2008), l'écoute de la radio sur Internet en direct et en différé a attiré 1,2 million d'auditeurs supplémentaires, âgés de 13 ans et plus.

@ Source : Médiamétrie avril-juin 2009

A - Chez soi et en situation de mobilité

Pour compléter les données chiffrées de la vague 126 000 radios, l'institut de mesure propose le «Panel Radio», qui permet de recueillir l'audience des mêmes panélistes sur une période plus longue : 23 jours. Ce complément vise à mieux comprendre les comportements des auditeurs sur une période étendue (duplications entre stations, transferts d'une station à l'autre, renouvellement et fidélité de l'auditoire... ) et à alimenter les modèles de médiaplanning. Ainsi, deux panels ont été interrogés : du 27 septembre au 19 octobre 2008, et du 17 janvier au 8 février 2009. Parmi les enseignements que l'on peut tirer de leurs réponses, on découvre que sur la période, 94 % des 13 ans et plus ont écouté au moins une fois la radio. En moyenne, cette tranche d'âge écoute la radio 16 jours sur 21, quelle que soit la durée de cette écoute. Toujours selon le Panel Radio, la mobilité est favorable à l'écoute du média : 75,4 % des auditeurs le consomment en voiture, même si 78 % d'entre eux l'écoutent également à leur domicile. Une écoute qui bénéficie, selon Médiamétrie, d'une plus grande régularité sur un laps de temps plus long, avec 13,4 jours d'écoute par auditeur en moyenne sur 21 jours (contre 10,6 jours en voiture). Mais ces habitudes ne se sont pas transformées instantanément. L'institut de mesure souligne que sur les «cinq dernières années, l'écoute de la radio hors domicile (voiture, travail ou ailleurs) n'a cessé de se renforcer». La mobilité représente près de la moitié (49,8 %) de l'écoute totale de la radio en 2007-2008 alors qu'en 2002-2003 elle ne s'élevait qu'à 44,7 %. Chez soi, on privilégie les stations généralistes La voiture est le lieu des stations musicales : parmi les cinq stations les plus programmées chez les auditeurs équipés d'un autoradio, trois sont des stations musicales. Mobilité toujours, plus des trois quarts des auditeurs de la radio (77,1 %) effectuent au moins un déplacement chaque jour et plus de la moitié d'entre eux (51 ,5 %) écoutent la radio dans ce contexte.

B - Trois grands profils

A en croire les chiffres de la vague 126 000 radios 20072008, trois profils se dessinent à partir des différentes catégories d'auditeurs : des personnes très mobiles, un intérêt marqué pour l'actualité ou une appétence pour les nouveautés. Les 13 - 19 ans sont massivement à l'écoute de la radio : 86,1 % l'écoutent chaque jour contre 82,7 % pour les 13 ans et plus. De même, une grande majorité de CSP + ne peut se passer de son écoute quotidienne : plus de 9 sur 10 (92,8 %) ont écouté chaque jour la radio entre septembre 2007 et juin 2008. Enfin, les actifs écoutent plus la radio que es inactifs : ils représentent 56,1 % des auditeurs âgés de 13 ans et plus.

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go, le magasin physique que l'e-commerçant ouvrira début 2017 à Seattle veut en finir avec l'attente et le paiement en caisse via l'initiative [...]

8 campagnes de pub impactantes

8 campagnes de pub impactantes

8 campagnes de pub impactantes

Le burger de la paix de Burger King, un bus d'écoliers envoyé sur Mars... Retour sur les campagnes des Cannes Lions les plus marquantes, analysées [...]

Burger King : un spot TV qui donne les crocs (Magnon)

Burger King : un spot TV qui donne les crocs (Magnon)

Burger King : un spot TV qui donne les crocs (Magnon)

Attention humour préhistorique ! Burger King sort aujourd'hui, lundi 22 août, son premier spot sur les chaînes nationales. L'enseigne de restauration [...]

[Pilules créatives] Les marques occupent le terrain

[Pilules créatives] Les marques occupent le terrain

[Pilules créatives] Les marques occupent le terrain

Alors que l'Euro 2016 débute, voici une les campagnes marketing les plus inspirées liées à l'univers du football, sélectionnées par Creapills. [...]

La RATP s'engage pour l'écologie

La RATP s'engage pour l'écologie

La RATP s'engage pour l'écologie

Alors que débute la COP21, la RATP met en avant ses propres initiatives écologiques avec une campagne au ton onirique et enfantin signée Havas. [...]

Panorama français des médias : les autres structures

Panorama français des médias : les autres structures

Panorama français des médias : les autres structures

Chaque année, le mercato de l'été bouleverse le paysage médiatique français. En arrière-plan, une autre valse se joue : celle de leurs propriétaires. [...]