Recherche

I/ Le marché français des études progresse de 3,7 % en 2008

Publié par le

Estimé à près de 2 milliards d'euros, le marché français des études a connu en 2008 une progression légèrement inférieure à celle de l'année précédente.

  • Imprimer

La morosité des entreprises et la crise économique sont passées par là : le marché français des études, selon l'enquête annuelle menée par le Syntec Etudes Marketing & Opinion, n'a progressé que de 3,7 % en 2008, contre 4,1 % en 2007. Encore ce chiffre n'est-il qu'une moyenne et ne reflète pas totalement la réalité du marché. En effet, si l'activité «panel», servie par une certaine inertie du marché, a continué sur sa lancée, le marché des études ad hoc a commencé à être fortement impacté au second semestre par le ralentissement de la croissance et les restrictions budgétaires dans les entreprises. Une satisfaction toutefois : l'activité des sociétés adhérentes à Syntec Etudes Marketing & Opinion s'est stabilisée en 2008 à un bon niveau : la part du chiffre d'affaires consacrée à l'export s'établissant à 19 %, contre 17 % en 2007.

Les études quantitatives continuent de représenter 'essentiel du marché des études français, avec une part de 51 % pour les études quantitatives ad hoc et de 34 % pour les panels et études continues, barométriques et omnibus. L'année 2008 montre la montée en gamme des études sur Internet : 60 % des instituts interrogés par Syntec EMO ont déclaré réaliser des études quantitatives on line, contre 55 % en 2007. En 2008, ces dernières représentaient 25 % des études quantitatives.

Le mode de recueil le plus utilisé pour les études quantitatives est le téléphone (33 % des études quanti, + 3 points vs 2007), suivi par le face-à-face (31 %, - 6 points). Les tests en salle pèsent 6 % des études quantitatives et les études postales restent stables à 5 %.

Internet tient sa part dans les études qualitatives, puisque ce mode de recueil représente déjà 5 % . Les réunions de groupe restent le mode de recueil privilégié avec 58 % du total études quali, mais perdent 2 points par rapport à 2007. Suivent les entretiens individuels (25 %, + 2 points).

La Grande Consommation arrive toujours en tête des secteurs consommateurs d'études (42 %, + 1 point par rapport à 2007). Comme les années précédentes, 'Alimentation (+ 3 points), les Cosmétiques et les Biens d'équipement durable (- 2 points) constituent es premiers marchés, avec respectivement 45 %, 17 % et 14 % . Les secteurs qui voient leur part croître sont l'administration (+ 2 points), la banque-assurance (+ 1 point) et l'univers de la santé (+ 1 point).

Pour Patrice Bergen, président de Syntec Etudes Marketing & Opinion, «malgré des craintes dès la fin du premier semestre, l'année 2008 affiche encore une croissance de l'activité proche de celle de 2007.

Toutefois, l'ensemble des sociétés s'accordent sur le fait que le secteur ne sera pas épargné au cours de 2009 et ne retrouvera donc pas les niveaux de croissance des années antérieures ».

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

Cdiscount à l'assaut de la téléphonie mobile

200 minutes, 200 sms/mms et 200 mo d'Internet pour 2 euros, c'est avec cette offre simple et compétitive que Cdiscount lance son offensive sur [...]

Les chatbots, un support efficace de la relation client

Les chatbots, un support efficace de la relation client

Les chatbots, un support efficace de la relation client

Les chatbots simplifient la relation client. C'est ce qui ressort d'une étude Eptica. Si les agents conversationnels sont plébiscités pour les [...]

Le RTB affiche une croissance de 99% en France

Le RTB affiche une croissance de 99% en France

Le RTB affiche une croissance de 99% en France

Le trading desk indépendant Infectious Media livre son infographie annuelle sur l'état du marché programmatique en France et en Europe. Avec [...]

MMA Forum 2015 : le mobile à l'heure de vérité

MMA Forum 2015 : le mobile à l'heure de vérité

MMA Forum 2015 : le mobile à l'heure de vérité

Le 03/12/15, la Mobile Marketing Association de France s'est réunie pour analyser la progression du mobile en tant que média et outil de fidélisation. [...]