Recherche

Handy Bag se lance dans le tri sélectif

Publié par le

En proposant une gamme de trois types de sacs-poubelle adaptés au verre, papier et emballages, Handy Bag étend le marché des spécialités "écolo".

  • Imprimer


Un sac pour le verre, un pour le papier et le dernier pour les emballages (aérosols, bidons, boîtes de conserve, barquettes d'aluminium...). La nouvelle gamme Tri Selectif d'Handy Bag se veut une réponse pratique et complémentaire à la politique engagée par les communes françaises. « Nous avons voulu aider les usagers qui doivent désormais isoler papier, verre et emballages à domicile avant de les transporter vers des poubelles de collecte sélective situées dans leur lieu d'habitation ou vers des containers municipaux », explique Sylvie Bergeron, chef de groupe de la marque Handy Bag. Réutilisables, ces sacs de transport, à fond plat et à poignées, résistent à de lourdes charges, 10 kg de prospectus pour le sac en papier, 30 litres pour le verre et les emballages. Ils adoptent trois couleurs différentes : le jaune pour les emballages, le vert pour le verre et le brun agrémenté de bleu pour le papier. Celles-là mêmes conseillées par Eco-Emballage*. Ce lancement intervient alors que, selon cet organisme, plus de 26 000 communes offrent à 42,5 millions de Français la possibilité de trier leurs déchets. Et que leur nombre ira croissant jusqu'en 2006, date à laquelle la France devrait avoir atteint ses engagements envers la Communauté européenne. A savoir, la valorisation par compostage, recyclage ou incinération de 60 et 75 % du poids de ses déchets ménagers. Soit quelque 26,8 millions de tonnes, l'équivalent de 440 kg par habitant ! En se lançant sur ce nouveau segment, Handy Bag, seule marque nationale du marché (22,6 % du marché en valeur, 15 % en volume), a tout à gagner. Se distinguer des marques de distributeurs particulièrement fortes (60 % du secteur en valeur) et doper un marché un peu atone. A l'image de ce qui s'est produit en Allemagne, où l'introduction de ce type de produits en 1999 a permis au marché de croître de près de 6 % en valeur pour un peu plus de 2 % en volume. Ces sacs sélectifs ont décroché 10 % du marché en valeur en un an et 24 % en volume. Et, si les Allemands sont depuis plus longtemps fortement sensibilisés aux problèmes environnementaux que ne le sont les Français, ces derniers s'y mettent sérieusement. « Depuis un an, nous avons noté un vrai changement de leur part, précise Sylvie Bergeron. Jusqu'à la grande distribution, qui nous a demandé ce type de produits. » Une opportunité que la marque du groupe Cofresco est bien décidée à valoriser en magasin. Elle propose donc de créer un pôle spécifique, "Collecte des déchets et préservation de l'environnement", qui regroupe à la fois les sacs à vocation écologique comme les "recyclés" et les sacs "spéciaux" dont la nouvelle gamme fait partie. Le fabricant préconise simplement un agrandissement du linéaire avec un balisage optimisé en vue de clarifier l'offre. Pour l'instant, le lancement est soutenu par une campagne de communication en presse professionnelle après une vague de relations publiques. Et la gamme fait l'objet d'une opération de promotion croisée sur 460 000 produits O'Sec (sacs à poignées coulissantes). Il faudra attendre 2003 pour voir la pression médiatique s'intensifier et assister au lancement d'une nouvelle gamme, déjà qualifiée par le fabricant de significative. * Entreprise privée chargée d'installer, superviser et financer la collecte sélective, le tri, le recyclage et la valorisation énergétique des emballages ménagers.

Isabel Gutierrez

Handy Bag

Handy Bag

Handy Bag Handy Bag

HANDY BAG revient à la télévision avec un spot original en chanson dont le sac Stop-Odeurs est le héros. du 19 juillet [...]

Sodebo a de l'appétit pour les nouveaux produits

Sodebo a de l'appétit pour les nouveaux produits

Sodebo a de l'appétit pour les nouveaux produits

Pizza ovale, Pasta Box, Salades & Compagnie, My Soupe, et le dernier-né BAG pour Brigades Ailées du Goût... la PME agroalimentaire a fait de [...]