Recherche

Grande consommation : décembre en baisse

Publié par le


Après une reprise de la consommation sur les quatre dernières périodes, l'évolution des achats des foyers de produits manufacturés de grande consommation est à la baisse en valeur et en volume (- 1 % et - 2,6 %, respectivement) sur cette dernière période allant du 4 décembre 2005 au 1er janvier 2006. Ce phénomène est transversal à l'ensemble des catégories de produits, en dehors de celles concernées par les fêtes. Les foyers ont également beaucoup privilégié les achats non alimentaire sur cette période (loisirs…). A noter, une baisse sensible du hard discount sur cette période de fin d'année. Toutefois, sur un cumul annuel mobile, les achats des foyers en volume et en valeur augmentent, respectivement, de 0,7 % et 0,5 %, avec des indicateurs en hausse sur l'ensemble des circuits.

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21) Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.