Recherche

Go Sport, le coach du sport au quotidien

Publié par le

Alors que les Français sont invités à bouger pour préserver leur santé, Go Sport veut s'affirmer comme leur accompagnateur personnel en prônant le sport plaisir.

  • Imprimer


Eternel challenger d'un marché qui voit son imposant rival Décathlon accélérer son rythme de développement, Go Sport aurait-il touver la martingale pour recoller aux basques du Nordiste ? Alors que le premier joue la passion du sport, à la limite de la performance, le second ambitionne de devenir le coach de tout à chacun, celui qui provoquera le déclic salvateur. « Le sport est le moyen de se connaître, d'affirmer sa personnalité. Go Sport se détache de la tendance performance pour inciter chacun à être soi même », insiste Philippe Wargnier, directeur général adjoint de Go Sport. Un positionnement traduit par la signature “Révélez-vous”, qui accompagne désormais l'ensemble des outils de communication de l'enseigne. Pour donner corps à cette signature, l'enseigne entend transformer le vœu pieux “demain, je me mets au sport” en une expérience unique et originale. Une expérience dont le point d'orgue aura lieu le 9 mai prochain lors de la “Fête du sport et de l'activité physique”, qui coïncide avec la Journée mondiale de l'activité physique, édictée par l'OMS. Ce jour, l'enseigne, associée à une trentaine de fédérations sportives, transformera le Parc de la Villette à Paris en une immense terrain de jeux et d'expérimentation.

Evénementialiser l'engagement


Baptisé Bouge & Go, l'événement sera médiatisé via ses magazins, son site internet ainsi que par une opération de relations presse. Pour monter cette journée, et au-delà l'ensemble des opérations liées à l'affirmation de ce nouveau positionnment, l'enseigne a noué des partenariats avec Lafuma, Reebok et Cofinoga. Si l'on comprend tout l'intérêt des premières pour ces événements qui s'inscrivent dans la continuité de leurs propres projets d'accompagnement à la pratique sportive, la présence de l'organisme de crédit est plus surprenante. Sauf à se souvenir que Cofinoga est déjà le partenaire de la carte de paiement de l'enseigne… En avant-première à cette journée, l'enseigne profitera de sa présence au Forum des Halles pour inviter, dans la semaine du 2 au 8 mai, les 220 000 Franciliens, qui transitent par l'ancien cœur de la capitale, à s'initier à différentes pratiques sportives. Parallèlement, elle met également le pied dans les entreprises ou du moins dans leurs restaurants. Un espace équipé de rameurs, de vélos ou encore de tapis de course, le tout surveillé par un éducateur sportif, sera installé dans trois restaurants d'entreprise Eurest de la région parisienne. Cette politique d'encerclement du sportif qui s'ignore s'est enrichie début avril d'un consumer magazine, réalisé par l'agence Medina. Tiré à 400 000 exemplaires, ce bimestriel se veut l'anti-magazine people. Pas de champion à la Une ou dans ses colonnes, mais des rubriques qui doivent envie de passer à l'acte sportif. Une démarche globale qui s'inscrit très logiquement dans le prolongement des actions menées par les pouvoirs publics pour inciter les Français à bouger.


0037 Marketing magazine 86 51 38 01/05/2004 Article Marque Cas marketing Distribution Go Sport, le coach du sport au quotidien Alors que les Français sont invités à bouger pour préserver leur santé, Go Sport veut s'affirmer comme leur accompagnateur personnel en prônant le sport plaisir. Eternel challenger d'un marché qui voit son imposant rival Décathlon accélérer son rythme de développement, Go Sport aurait-il touver la martingale pour recoller aux basques du Nordiste ? Alors que le premier joue la passion du sport, à la limite de la performance, le second ambitionne de devenir le coach de tout à chacun, celui qui provoquera le déclic salvateur. « Le sport est le moyen de se connaître, d'affirmer sa personnalité. Go Sport se détache de la tendance performance pour inciter chacun à être soi même », insiste Philippe Wargnier, directeur général adjoint de Go Sport. Un positionnement traduit par la signature “Révélez-vous”, qui accompagne désormais l'ensemble des outils de communication de l'enseigne. Pour donner corps à cette signature, l'enseigne entend transformer le vœu pieux “demain, je me mets au sport” en une expérience unique et originale. Une expérience dont le point d'orgue aura lieu le 9 mai prochain lors de la “Fête du sport et de l'activité physique”, qui coïncide avec la Journée mondiale de l'activité physique, édictée par l'OMS. Ce jour, l'enseigne, associée à une trentaine de fédérations sportives, transformera le Parc de la Villette à Paris en une immense terrain de jeux et d'expérimentation.

Evénementialiser l'engagement


Baptisé Bouge & Go, l'événement sera médiatisé via ses magazins, son site internet ainsi que par une opération de relations presse. Pour monter cette journée, et au-delà l'ensemble des opérations liées à l'affirmation de ce nouveau positionnment, l'enseigne a noué des partenariats avec Lafuma, Reebok et Cofinoga. Si l'on comprend tout l'intérêt des premières pour ces événements qui s'inscrivent dans la continuité de leurs propres projets d'accompagnement à la pratique sportive, la présence de l'organisme de crédit est plus surprenante. Sauf à se souvenir que Cofinoga est déjà le partenaire de la carte de paiement de l'enseigne… En avant-première à cette journée, l'enseigne profitera de sa présence au Forum des Halles pour inviter, dans la semaine du 2 au 8 mai, les 220 000 Franciliens, qui transitent par l'ancien cœur de la capitale, à s'initier à différentes pratiques sportives. Parallèlement, elle met également le pied dans les entreprises ou du moins dans leurs restaurants. Un espace équipé de rameurs, de vélos ou encore de tapis de course, le tout surveillé par un éducateur sportif, sera installé dans trois restaurants d'entreprise Eurest de la région parisienne. Cette politique d'encerclement du sportif qui s'ignore s'est enrichie début avril d'un consumer magazine, réalisé par l'agence Medina. Tiré à 400 000 exemplaires, ce bimestriel se veut l'anti-magazine people. Pas de champion à la Une ou dans ses colonnes, mais des rubriques qui doivent envie de passer à l'acte sportif. Une démarche globale qui s'inscrit très logiquement dans le prolongement des actions menées par les pouvoirs publics pour inciter les Français à bouger.

Rita Mazzoli

Go Sport, à vos marques

Go Sport, à vos marques

Go Sport,   à vos marques

A l'heure où la grande distribution ne jure que par les MDD, où les hard discounters mettent à mal les marques nationales, Go Sport parie, [...]

RP : Go Sport France chez Zmirov Communication

RP : Go Sport France chez Zmirov Communication

RP : Go Sport France chez Zmirov Communication

L'agence s'occupera notamment de l'inauguration du Flagship Go Sport des Quatre Temps et du running tour du Château de Versailles.