France Bus devient une filiale de France Rail Publicité

Publié par le

En acquérant France Bus Publicité, la régie publicitaire de la SNCF met un coup de turbo dans sa politique de développement dans l'affichage transport. Et développe de nouvelles synergies tant en matière de produits que d'études.

  • Imprimer


Amorcé en 1998, le développement de France Rail Publicité sur le marché des transports urbains franchit un nouveau cap avec le rachat, le 7 octobre dernier, de France Bus. Via cette acquisition, la régie publicitaire de la SNCF va exploiter les réseaux de transports de plus de 90 villes dont 38 de plus de 100 000 habitants. « Avec France Bus, France Rail Publicité détient aujourd'hui plus de 50 % du marché de l'affichage du transport urbain de province », précise Daniel Cukierman, président du groupe. Un marché au potentiel de développement conséquent. L'essor des transports urbains, + 2,2 % en province, l'importance accrue de la multimodalité et enfin la réglementation de l'affichage en centre-ville sont autant de facteurs jouant en sa faveur. Pourtant, comme le souligne Pierre-Yves Lecharny, Dg de FRP et P-dg de la nouvelle entité du groupe : « Le média bus/métro est aujourd'hui encore considéré comme un média secondaire alors même que le transport collectif bouge. Pour réussir à convaincre les annonceurs, nous avons développé de nouveaux produits et créé une mesure d'audience fiable. Nous avons déjà fabriqué à Lyon un outil inspiré de Médiaplan Gares qui pourra être décliné sur d'autres villes. »

Adapter les produits


En matière de produits, l'heure est à la simplification de l'offre. « Nous allons vendre les parcs selon les besoins, demi-parc ou un tiers parc. Nous souhaitons également développer le format des pelliculages : arrière, complet mais aussi sur les flancs », poursuit Pierre-Yves Lecharny. Egalement à l'ordre du jour, la suppression du calendrier tarifaire pour les campagnes nationales et sa réorganisation pour les campagnes locales. Au total, les activités transport urbain du groupe (régie bus et métro de France Rail et France Bus), doivent en 1999 dégager un chiffre d'affaires de plus de 160 millions de francs. A l'heure où la SNCF ouvre le capital de sa régie publicitaire, la dot de cette dernière est de plus en plus alléchante.

RITA MAZZOLI

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Grazia lance une nouvelle offre podcast
Média
Grazia lance une nouvelle offre podcast

Grazia lance une nouvelle offre podcast

Par Laurence Moisdon

Grazia crée sa chaîne de podcast audio consacrée à la mode, l'occasion pour les marques de communiquer de façon très ciblée.

Webedia crée quatre agences verticalisées
Média
Webedia crée quatre agences verticalisées

Webedia crée quatre agences verticalisées

Par La rédaction

Le groupe dédié au loisir et au divertissement online Webedia annonce la création de quatre agences multi-métiers sectorielles au service de [...]

iotec, plateforme d'achat media éthique, se lance en France
Média
iotec, plateforme d'achat media éthique, se lance en France

iotec, plateforme d'achat media éthique, se lance en France

Par La rédaction

Après avoir ouvert un bureau à Londres et à Berlin, la plateforme d'achat media éthique iotec poursuit son développement en France.