Recherche

FoodEx 98 : quoi de neuf au Japon ?

Publié par le

Petit deviendra grand... Telle pourrait être la définition du FoodEx qui, depuis sa création en 1976, n'a cessé de grandir pour devenir aujourd'hui le premier salon de l'industrie agro-alimentaire en Asie. Visite guidée

  • Imprimer


Avec un nombre d'exposants en hausse de 20 % par rapport à 1997, le FoodEx 98 a fait preuve une nouvelle fois de son dynamisme. Cette année fut sans doute l'illustration parfaite de la vocation internationale de ce salon avec 77 % d'exposants étrangers. A noter parmi eux les pavillons canadien, espagnol et italien ; ceux-ci ayant rencontré un vif succès, avec la popularité croissante de la cuisine italienne auprès des consommateurs japonais. Ces derniers découvrent, comme aux Etats-Unis, les vertus certes gourmandes, mais également santé de l'huile d'olive et du "Prosciutto di Parma". Qu'en est-il des tendances japonaises 1998 ? En dépit de la spécificité du marché japonais, les nouveautés présentées ont confirmé les tendances mondiales comme le polysensualisme, les produits ciblés, la praticité, mais aussi le particularisme local d'autres tendances comme la santé.

Le polysensualisme


Illustrée principalement par la recherche de nouveaux goûts, cette tendance est fortement présente dans les produits "indulge" ou plaisir. On connaissait déjà les bonbons au yaourt ou encore les chewing-gums à la mangue. Lotte propose aujourd'hui deux nouvelles variétés de chewing-gums : raisin muscat et "ume", une variété de prune rouge au goût très particulier salé-acide dont les Japonais raffolent Dans le même esprit, les nouveaux biscuits Koala No March associent ainsi chocolat amer et chocolat noir doux, pour plus de plaisir.

Les produits ciblés


Parlons des femmes d'abord, avec des produits particulièrement adaptés au nouveau mode de vie des jeunes Japonaises, les "office ladies" : biscuits et boissons de régime, à teneur garantie en vitamines, se développent, pour répondre à une recherche croissante d'équilibre et d'esthétisme. Car, la beauté à la japonaise est avant tout reflet d'une bonne santé. L'illustration la plus extrême de cette recherche d'équilibre est sans doute les petits sachets Parasara de Cross. Se présentant sous forme de poudre, ce produit est à consommer avant une soirée, mélangé avec un jus de fruits et permet aux jeunes femmes de limiter la prise de calories contenues dans l'alcool. Les produits ciblés enfants, certes peu nouveaux sur le marché japonais, font toujours preuve d'une grande créativité. Les petits personnages comme Hello Kitty sortent ainsi de l'univers de la papeterie pour illustrer de nombreux produits alimentaires : pâtes, boissons, bonbons, plats préparés, etc. Mais les produits enfants portent également d'autres tendances comme la santé, avec, par exemple, les biscuits Mini Power Menu de Fujiya. De petit format, aromatisés et destinés au goûter, ils contiennent calcium, fer, magnésium et vitamine D, cette dernière permettant de renforcer l'action du calcium.

La praticité


Depuis longtemps, les industriels japonais s'ingénient à rendre leurs produits plus conviviaux. Citons à ce titre Mayo Prep de Morita, mayonnaise à laquelle il suffit d'ajouter un œuf, ce qui permet à la consommatrice japonaise de se déculpabiliser en ajoutant sa petite touche personnelle.

La santé


S'il s'agissait de ne retenir qu'une tendance japonaise, ce serait la santé, qui faisait d'ailleurs l'objet d'un espace spécifique au FoodEx. S'adressant à une cible très éduquée, les différents nutriments utilisés dans les produits sont fortement mis en avant, et parfois appuyés par le logo de la Japan Health Foods Association. On trouvait déjà des boissons vitaminées comme CC Lemon de Suntory qui apporte autant de vitamine C que le jus de 50 citrons, voici maintenant les boissons chocolatées contenant calcium et vitamine D (Calo de Daily Care, Coca Cola). Parmi les nouveaux produits, le calcium et les fibres sont très présents, en raison des fortes carences de l'alimentation japonaise. On peut ainsi citer Gohan Ni Ichiban, petits sachets à verser dans l'eau de cuisson du riz, et qui apportent 110 mg de calcium, soit le déficit moyen des Japonais en calcium. Universalité de la santé : tel semble être le credo des industriels japonais, qui ont bien compris que la santé ne se limite pas aux femmes actives de 30 ans. Avec des produits destinés à toute la famille, à l'image d'Actimel de Danone.

CÉCILE BENOÎT

[Timeline] Découvrez 20 ans de marketing

[Timeline] Découvrez 20 ans de marketing

[Timeline] Découvrez 20 ans de marketing

Découvrez les grandes dates de l'univers marketing et des médias qui ont marqué ces vingt dernières années, du lancement de Marketing Magazine [...]

Omnicanal : la distribution spécialisée à la traîne

Omnicanal : la distribution spécialisée à la traîne

Omnicanal : la distribution spécialisée à la traîne

Alors que les enseignes lancent régulièrement de nouvelles initiatives digitales, parfois à grand renfort de média, le cabinet de conseil Stanwell [...]

Retour sur les campagnes primées aux Effie Awards 2016

Retour sur les campagnes primées aux Effie Awards 2016

Retour sur les campagnes primées aux Effie Awards 2016

Lundi 21 novembre avait lieu la 23ème édition des Effies Awards récompensant l'efficacité publicitaire. Le grand prix Effie 2016 a été décerné [...]

C!Print 2017

C!Print 2017

C!Print 2017

Salon international des professionnels de l' impression numérique & textile, ainsi que de la personnalisation, cette manifestation met en [...]

Revolution@Work !

Revolution@Work !

Revolution@Work !

Cet événement rassemblera tous les innovateurs du monde du travail. Pendant deux jours, des acteurs du monde entier - dirigeants d'entreprises, [...]