En ce moment En ce moment

Expérimentation : Le pack comme outil de communication

Publié par le

Après son "Bol d'air", Fabrice Peltier de P'Référence lance l'Eau de thé et l'Eau de café, pour communiquer sur l'agence et montrer qu'elle peut être force de proposition.

  • Imprimer


Montrer que le pack, au-delà de ses fonctions commerciales, peut aussi être un vecteur de communication à part entière, c'est ce qui a motivé P'Référence, après un premier essai réussi avec son Bol d'air, à développer un produit inédit : des eaux spécialement conçues pour révéler les saveurs subtiles du thé et du café. Présentée pour la première fois au Sial, l'eau a d'abord été étudiée en collaboration avec le club des goûteurs d'eau, le tea-tester Jean Montseren et les cafés Malongo. « Les marques travaillent de plus en plus sur le goût des cafés notamment. Or, qu'est ce qu'un café sinon 90 % d'eau », explique le directeur de l'agence Fabrice Peltier. Si l'on s'en tient aux teneurs de l'eau courante en Bretagne, par exemple, même bouillie, on est sûr de boire un thé ou un café bourré de nitrates et de pesticides. Et il est clair que le goût s'en ressent... même si l'on s'y habitue ! Pour atteindre une minéralité parfaite, ces eaux ont été travaillées (avec une eau courante des alentours de Saumur) pour arriver à des taux idéaux. Et bien sûr 0 % de nitrates et pesticides. Un sorte d'eau bio en somme. Cette eau, qui vise à restituer le plus fidèlement le goût du produit et à magnifier les arômes, est d'abord emballée dans un doy-pack, lui-même enfermé dans un tube en métal (Usinor), car on oublie que l'eau ne se conserve bien qu'à l'abri de la lumière, bien que cela soit écrit noir sur blanc sur la plupart des étiquettes. Une zone ajourée en forme de goutte permet de surveiller le niveau du doy-pack. Ces élégants bidons de 3 litres seront vendus dans le réseau sélectif (Hédiard...). Cent francs la boîte et vingt francs la recharge de 3 litres. « Bien sûr, ce n'est pas un produit pour la grande consommation, sinon je l'aurais fait différemment, explique Fabrice Peltier. C'est d'abord pour communiquer, parler de nous, faire prendre conscience de l'importance de l'eau dans la vie. Après, si un industriel veut aller plus loin... Nestlé avec Nespresso pourrait livrer l'eau qui va avec. C'est la démarche, l'idée qui est intéressante. Aujourd'hui on ne crée des produits que pour les vendre. Or on peut créer des produits spécifiques pour dire quelque chose. Total aurait pu créer des produits pour promouvoir ou contribuer à nettoyer la zone côtière polluée. Parce que contrairement à une pub télé, radio ou presse, un pack, tu l'as tous les jours dans les mains. Il faut créer des produits communicants, donner un nouveau statut au pack. »

Valérie Mitteaux

Autres articles

Les 10 idées marketing (10-14 juillet)
Les 10 idées marketing (10-14 juillet)

Les 10 idées marketing (10-14 juillet)

Par

Au programme des 10 actualites reperees par la redaction cette semaine Monoprix riposte au Prime Day Amazon Eurostar plonge ses passagers en [...]

Les 10 idées marketing (13-17 mars)
Les 10 idées marketing (13-17 mars)

Les 10 idées marketing (13-17 mars)

Par

La redaction selectionne 10 idees percutantes Au menu pancakes Pasquier au ketchup Heinz facon Mad Men et biere martienne de Budweiser Mais [...]

Eau'DODO : la seconde vie des bouteilles Vittel
Eau'DODO : la seconde vie des bouteilles Vittel

Eau'DODO : la seconde vie des bouteilles Vittel

Par

La bouteille Vittel se recycle en couettes et oreillers avec la marque DODO innovation rime ici avec un engagement vers une economie circulaire [...]

Risque d'embouteillages au rayon eaux
Risque d'embouteillages au  rayon eaux

Risque d'embouteillages au rayon eaux

Par

Une eau plate une eau gazeuse et une eau aromatisee Trois nouvelles marques arrivent dans les lineaires Et relancent la bataille de eau alors [...]