Recherche

Exclusif : le Top 20 ACNielsen 1997

Publié par le

En 1997, quels ont été les segments des marchés food qui ont connu, en hypers et supers, les meilleures progressions ? Les réponses d'ACNielsen d'après les résultats de son panel Scantrack.

  • Imprimer


Comme tous les ans, à la même époque depuis 1995, ACNielsen fournit à Marketing Magazine son Top 20, basé sur la progression en volume, tous rayons, en hypers et supers. On notera tout d'abord que la famille leader en 97 - la salade de légumes en conserve - atteint le second taux de progression le plus élevé depuis 1991, année où les laits infantiles avaient progressé de 100,8 %. Seule la protection pour incontinence avait dépassé les 80 % en 1995/1994. Cette famille, leader depuis deux ans, est toujours présente dans le Top 20 - comme neuf autres -, mais désormais au cinquième rang avec une augmentation de près de 50 % (+ 58,8 % en 96/95). Comme d'habitude, l'alimentaire domine largement, plaçant quinze familles de produits sur les vingt ; les trois premières étant d'ailleurs de nouvelles entrantes. On constatera, avec intérêt, l'arrivée du caviar, en huitième position et avec + 54,1 % en valeur. Un signe de plus du redémarrage de la consommation ? Ou un symbole de la tendance plaisir, à l'image d'autres produits tels que les confiseries glacées, la crème de marron, les viennoiseries surgelées, les barres céréalières ou autres escargots et grenouilles surgelés ? A suivre en tout cas l'an prochain. Autre constatation : la présence, inhabituelle, de plusieurs familles dont le poids dans le chiffre d'affaires tous produits (CATP) dépasse les 0,1 % et même, pour trois d'entre elles, les 0,25 %. A savoir le maquillage, qui confirme sans atteindre le même score que l'an passé (+ 21,9 %), la saurisserie et la 4e gamme. C'est le segment de l'épicerie qui a connu le plus grand renouvellement. Aucune des familles présentes dans le Top 5 1997 ne l'était en 1996. A l'inverse, en DPH, quatre familles étaient déjà là ; la nouveauté étant le fait des produits pour feu. En ce qui concerne les liquides, l'arrivée en tête des jus de fruits frais est aussi significative des nouvelles tendances alimentaires. A noter la présence, même avec une progression de 4,7 % seulement, des eaux gazeuses qui représentaient 0,42 % du CATP en 97. On remarquera enfin que les surgelés confirment l'importance de la tendance de praticité et de simplicité. Avec pas moins de cinq familles dans le Top 20 et des progressions toutes significatives.

FRANÇOIS ROUFFIAC