Recherche

Ex.Ten.So, explorateur de tendances sociétales

Publié par le

Mutations Acmé Consultants lance un nouvel outil prospectif, renouvelant la démarche initiée par les études sociostyles et socioculturelles.

  • Imprimer


«Le consommateur de demain est une réalité complexe, rebelle aux outils d'anticipation de la psychosociologie classique, estime Jacques-Pierre Mariot, directeur général d'Acmé Consultants. Les besoins de base des consommateurs occidentaux sont largement couverts par une offre souvent pléthorique, l'obsolescence des produits s'accélère et l'expansion des NTIC renforce le primat du marketing de l'offre, les solidarités sociales traditionnelles stables se dissolvent au profit de l'individualisation, les avancées de la technoscience perturbent en profondeur les pratiques et les mentalités, les rituels de consommation, de plus en plus polymorphes et éclatés, rendent stériles les analyses typologiques classiques.» La réponse d'Acmé Consultants, en partenariat avec Erasm, c'est Ex.Ten.So, outil destiné à dégager les grandes tendances au plan sociétal et apte à intégrer les mutations. « Notre parti pris méthodologique, indique Jacques-Pierre Mariot, a été de nous intéresser aux évolutions sociétales à travers la vision de ceux qui conçoivent l'offre de demain, que nous appelons des “innovacteurs”, et de court-circuiter le consommateur, aussi trend setter soit-il. » Pour cela, 16 territoires “symptomatiques” ont été progressivement sélectionnés à partir d'une approche anthropologique globale (nouvelles applications d'Internet, demandes de réparation, succès musicaux, maladies émergentes, etc.) ainsi que d'un panel de 150 experts “innovacteurs” à vision internationale (2 à 3 innovacteurs par territoire socio-économique éloquent, en France, Allemagne, Grande-Bretagne, Italie).

Deux modes de souscription


Le panel est interrogé par vague, tous les deux ans, sur ce qui va progresser, régresser, rester stable, ce qui ne se développe pas. « Les discours sont décryptés par une équipe internationale de 6 psychologues et sociologues afin de permettre de faire ressortir les paradoxes et aboutir à une vision panoramique tendancielle à deux - trois ans », précise Jacques-Pierre Mariot. Cet outil multiclient est vendu en souscription (en “Club” de marques non concurrentielles sur leur secteur) selon 2 modes : le rapport de base (30 000 euros HT) ou une approche plus personnalisée, avec briefing en amont pour détecter les problèmes qui intéressent le client (rapport de base + incidence des résultats sur l'entreprise + séminaire d'appropriation ; 30 000 euros + 40 000 euros HT). La livraison des premiers résultats est prévue pour l'été 2004.

Anika Michalowska

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

Difficile en 2017 d'ignorer les réseaux sociaux comme composante de sa stratégie marketing. Ils sont devenus en l'espace de quelques années [...]

Ce qu'il faut retenir de la #JNE2017

Ce qu'il faut retenir de la #JNE2017

Ce qu'il faut retenir de la #JNE2017

La 12ème Journée Nationale des Études, renommée C3I Day et co-organisée par l'UDA et l'Adetem, s'est tenue ce 19 janvier 2017 chez Business [...]

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

Plus que jamais à l'ordre du jour, l'expérience client " augmentée ". Voici la sélection des innovations & usages prometteurs repérés par [...]

Trip Advisor lance des outils marketing payants

Trip Advisor lance des outils marketing payants

Trip Advisor lance des outils marketing payants

Le site d'avis en ligne vient de lancer de nouvelles fonctionnalités pour permettre aux hôteliers et aux restaurateurs de mieux gérer leur communication [...]

Marketing mobile : AppsFlyer lève 56 millions de dollars

Marketing mobile : AppsFlyer lève 56 millions de dollars

Marketing mobile : AppsFlyer lève 56 millions de dollars

Le spécialiste de l'analyse marketing mobile AppsFlyer annonce un tour de table de 56 millions d'euros/ Il financera son développement international [...]