Recherche

Etats-Unis : Senior alternative

Publié par le


La maison de retraite écolo, c'est 90 villas pour des retraités encore très verts qui n'auront plus à payer leur facture “EDF-GDF”. C'est “The Green”, important projet écologique de résidence privée, mais sans golf, mené par son architecte, Michael Mobbs. La construction a démarré en juillet 2003 dans le QueensLand, au nord-est du pays. C'est le premier village de maisons de retraite 100 % écolo au monde. Les villas de deux à trois chambres sont à vendre autour de 80 000 euros. Prix auquel il faut ajouter un abonnement mensuel de 50 euros aux services collectifs. Mais les résidents ne paient aucune facture d'électricité de gaz ou d'eau. Puisque The Green produit sa propre électricité avec des panneaux solaires posés sur chaque toit. L'eau de pluie est recueillie. L'eau sale et les ordures sont recyclées. Les matériaux de construction utilisent de la paille de riz et de blé. Dans la mesure où la grande majorité des personnes âgées restent chez elles - et les 85 ans et plus vont doubler d'ici 2030 -, des empires de franchises se sont bâtis sur ce créneau aux Etats-Unis. Le leader, Home Instead, dispose de 20 000 “compagnons de vie” à travers 400 franchises. Son chiffre d'affaires est de 150 millions d'euros. Les compagnons de vie se chargent de tout ce que les seniors ne peuvent plus faire seuls au quotidien. Sauf les soins médicaux. Ils ont 48 ans en moyenne et sont salariés d'Home Instead, ce qui soulage les clients des démarches administratives. Ces clients choisissent le sexe et la langue parlée de leurs aides et peuvent en changer si le courant ne passe pas. Cathy Murphy était directrice commerciale d'une société de transport quand, à 56 ans, elle a voulu devenir sa propre patronne. Sa situation personnelle lui inspire une idée. Depuis cinq ans, elle s'occupe de ses vieux parents. Comment mettre toutes les chances de son côté ? « La franchise est idéale pour les gens qui, comme moi, changent de secteur. On nous donne tous les outils pour réussir : les produits, le modèle économique, la marque. C'est plus facile que de tout inventer soi-même. » Elle choisit donc Home Instead car les franchisés lui renvoient de bons échos. Elle investit 25 000 e. Son investissement sera amorti dès la première année. Sa plus grande surprise est la résistance des personnes âgées à accepter un étranger chez elles. Comme cette cliente de 97 ans qui lui a dit : « Je ne veux pas quelqu'un de vieux chez moi » !

Isabel Gutierrez

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16) Calendrier de l'Avent du marketer: noventhique (J-16)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

Les chatbots : avenir du service client ?

71% des consommateurs américains souhaitent être capables de résoudre par leurs propres moyens, les problèmes relatifs à une commande, plutôt [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Calendrier de l'Avent du marketer: s-marketing (J-17)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Les nouveaux métiers du marketing en 2016

Quels ont été les métiers, compétences et technologies les plus demandés en 2016 ? Découvrez en infographie l'état des lieux de toutes les évolutions [...]

Pourquoi faut-il démocratiser la data ?

Pourquoi faut-il démocratiser la data ?

Pourquoi faut-il démocratiser la data ?

Partager la compréhension et le traitement de la donnée à l'ensemble des métiers de l'entreprise. La démarche, data-driven, a beaucoup à apporter [...]