Recherche

Entrevue en perpétuelle évolution

Publié par le

Créé en 1992, Entrevue va poursuivre son développement en 1999 par trois biais : augmentation du lectorat, développement des recettes publicitaires, internationalisation.

  • Imprimer


Vendu à 360 000 exemplaires au numéro, pour 8 000 abonnés, Entrevue touche 2 millions de lecteurs selon la dernière étude AEPM. Urbain, jeune (80 % de 15-34 ans), masculin (68 % d'hommes) et CSP+, le lectorat d'Entrevue constitue une cible intéressante pour les annonceurs. Mais, le magazine, détenu à 80 % par Hachette Filipacchi Médias, souffre encore d'une réputation un peu sulfureuse due à l'image de Thierry Ardisson, pourtant désengagé depuis 1995. Ce qui expliquerait un sous-investissement publicitaire. « Nous souhaitons remettre ce journal en main auprès des annonceurs, explique Gérard Ponson, P-dg d'Entrevue. Nous avons la puissance, une bonne cible, nous devons maintenant travailler au niveau de l'image. »

Couplage en vue


Si la vente au numéro constitue 88 % du chiffre d'affaires, Gérard Ponson aimerait que la part de la publicité atteigne les 30 % d'ici à trois ans, sachant que les recettes sont déjà passées de 4,3 MF à 10,5 MF en trois ans. En régie chez Interdéco, Entrevue pourrait rentrer prochainement dans un nouveau couplage avec des magazines proches de son univers. Outre l'augmentation des recettes, l'objectif est d'atteindre les 400 000 exemplaires vendus en 1999. A cet effet, une campagne de promotion de deux mois débute le 17 décembre. Conçue par EuroRSCG BETC, elle sera déclinée dans 9 magazines (Quo, l'EDJ, l'Echo des savanes ) pour un budget de 5 MF d'achat d'espace et de 2 MF d'échange payant. L'accent est également mis sur la publicité sur lieu de vente, même si le taux d'invendu est faible (18 %). Pour renouveler un lectorat qui s'évapore en vieillissant, des études mensuelles sont menées afin de coller au mieux aux attentes du public. Le positionnement éditorial évolue toujours, avec des têtes d'affiches, image de marque du magazine, sans cesse renouvelées. « Notre concept est de reprendre toute l'actualité vue à travers le prisme de la télévision, et nous ne faisons jamais d'atteintes à la vie privée, souligne Gérard Ponson. Nous en sommes à la troisième nouvelle formule depuis décembre 96 et nous créons des rubriques toute l'année. » Condamné au mouvement, Entrevue va poursuivre son développement international. Lancée en octobre 96, Hablan, version espagnole du magazine, est actuellement vendue à 65 000 exemplaires. La version italienne, Intervista, est attendue pour le premier semestre 1999 et l'Amérique latine est le prochain territoire visé. Fin 1999, Mexicains, Argentins et Brésiliens devraient trouver Entrevue dans leur kiosque. Une opération facilitée par l'implantation internationale du groupe Hachette Filipacchi Média.

PHILIPPE CHESNAUD

TF1 à l'assaut des millenials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millenials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millenials avec Minutebuzz

Après avoir abandonné son site web pour passer au tout social et tout vidéo, Minutebuzz accélère son développement avec la prise de participation [...]