Recherche

Emap Media et Prisma Presse réunis pour une dream team télé

Publié par le

Depuis le 1er janvier dernier, Emap Media et Prisma Presse commercialisent un produit commun baptisé Télé Team. Alternative à Pack 3, ce couplage réunit "Télé Loisirs", "Télé Star" et "Télé Poche".

  • Imprimer


Après les régies radio alliées dans une union sacrée pour braver la frilosité des annonceurs, c'est autour des régies publicitaires d'Emap Media et de Prisma France de rassembler leurs forces pour proposer au marché publicitaire une nouveau couplage, judicieusement baptisé Télé Team, sur leurs hebdos télé. Depuis le 1er janvier dernier, les annonceurs se voient proposer deux offres commerciales avantageuses dans les trois titres concernés, à savoir Télé Loisirs (Prisma Presse), Télé Poche et Télé Star (couplage Télémap d'Emap Media). Pour un tarif net de 124 000 euros, ils auront droit à deux insertions par titre pour une même campagne sous huit semaines. Autre possibilité, trois insertions par titre pour une même campagne sous huit semaines pour un tarif net de 183 000 euros. Cerise sur le gâteau, ils se verront offrir, dans le cadre de cette dernière, une étude de mesure d'impact gratuite si la campagne est exclusive à Télé Team. Destinée exclusivement aux secteurs de l'alimentaire, des boissons et des produits d'entretien, cette offre vise à attirer vers cette famille de presse des annonceurs qui la sous-investissent largement. L'alimentaire n'en est que le cinquième investisseur, les boissons le septième et les produits d'entretien ne figurent même pas dans le top 10. Au-delà, cette offre apparaît bel et bien comme un concurrent à Pack 3, offre commercialisée par Interdeco et Socprint et qui réunit Télé 7 Jours, TV Magazine et TV Hebdo. « Télé Dream est effectivement concurrente de Pack 3, mais c'est surtout une alternative à cette dernière. L'offre n'est pas positionnée en substitution d'une campagne télé mais en complémentarité. De plus, par la nature des titres, tous payants, nous offrons aux annonceurs la puissance de trois grandes marques à durée de vie égale et qui bénéficient d'un fort taux de reprise en main », indique Carole Fagot, directrice déléguée d'Emap Média. Trois titres diffusés à 4,7 millions d'exemplaires (Diffusion Contrôle/ OJD 2000) pour une audience de 16,3 millions de lecteurs par semaine, selon l'AEPM.

Puissance et compétitivité


Pour convaincre les annonceurs de jouer la carte du plan bi-média, et donc de consacrer une partie de leur budget à la presse, l'offre met en avant sa puissance sur les cibles les plus sensibles : les jeunes, la famille, les actifs et les urbains. A titre d'exemple, Team Télé permet de toucher plus de la moitié des fameuses ménagères de moins de 50 ans (53,9 %) ainsi que les ménagères avec enfant (54,8 %) et le tout pour un coût GRP très compétitif (979 euros sur la cible des moins de 25 ans contre 1 508 euros pour Pack 3 ; 1 166 euros sur la ménagère de moins de 50 ans contre 1 668 euros concernant l'offre concurrente (Sources : Tarif 2002/ AEPM 2000-2001. Traitement IMS Poppy). Au-delà de l'aspect purement quantitatif, c'est la qualité qui doit également faire la différence. « L'offre associe trois titres TV dont plus de 40 % du contenu rédactionnel est consacré au traitement magazine. Cette association garantit donc un vrai contrat de lecture et permet aux marques d'émerger dans un environnement rédactionnel de qualité », poursuit Carole Fagot. Côté pratique et afin de simplifier l'achat d'espace, une facture unique et globale est centralisée chez Télémap. Pour la prise d'ordre, les annonceurs n' auront à faire qu'à un seul interlocuteur qui sera chargé de communiquer l'information en temps réel à son alter ego. En proposant au marché la première alternative à Pack 3, les régies poursuivent la démarche entamée par Emap Média via le lancement de son outil d'études Popsi Presse TV (voir MM n° 64). Elles cherchent ainsi à donner une logique d'utilisation à une famille de presse qui, tout en demeurant championne de l'audience, connaît quelques essoufflements.

l'importance de la virgule


Dans le dossier "La Presse Télé, championne de l'audience", publié dans notre numéro de novembre, la disparition de virgules a faussé les taux de pénétration de certains titres. Il fallait donc lire pour "Télécâble Satellite Hebdo" 6,2 % et non 62 %, 5,2 % pour "Télérama", 2,9 % pour "Télé K7" et enfin 2,6 % pour "Télé Magazine". Toutes nos excuses à nos lecteurs et aux éditeurs.

Rita Mazzoli

Future of Social Media

Future of Social Media

Future of Social Media

Cette conférence réunira 350 décideurs (CMO, CDO, responsables de la transformation digitale et des réseaux sociaux) autour de 40 intervenants [...]

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

La recette d'une communication commerciale efficace nécessite plusieurs ingrédients de qualité : un fichier qualifié, un ciblage précis et des [...]

Cristal Festival

Cristal Festival

Cristal Festival

Cette manifestation réunit chaque année sur trois journées le monde de la communication, annonceurs, agences et médias, avec un programme de [...]

Gautier Picquet élu à la présidence de l'ACPM

Gautier Picquet élu à la présidence de l'ACPM

Gautier Picquet élu à la présidence de l'ACPM

Le président de Publicis Media France succède à Pierre Conte (GroupM) à la tête de l'Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias.

La Presse au Futur

La Presse au Futur

La Presse au Futur

Pour sa 10ème édition, La Presse au Futur s'élargit par ses animations et ses thématiques à 2 familles : la presse quotidienne et la presse [...]