Recherche

Ecrans Plasma : JCDecaux double la cadence

Publié par le

Testée depuis neuf mois via 11 supports installés par le groupe sur les deux plates-formes aéroportuaires parisiennes, cette nouvelle technologie d'affichage a véritablement entamé sa commercialisation le 1er novembre.

  • Imprimer


France Télécom, Andersen Consulting ou encore La Tribune sont parmi les annonceurs qui affichent, depuis cette date, sur les 25 écrans répartis entre Orly et Roissy-Charles de Gaulle. « Il s'agit de la première utilisation de l'écran Plasma à grande échelle comme vecteur de communication, se félicite Isabelle Schlumberger, directrice générale du pôle transport JCDecaux, nouvelle appellation d'AP Systèmes. C'est le premier média en temps réel dont la flexibilité permet toutes les possibilités de création, multifenêtrage, effets spéciaux, déclinaisons de visuels, etc. » La Tribune teste ainsi l'affichage quotidien de sa Une. A la différence d'autres expériences, qui ont pu être tentées ici et là, et qui, dixit Isabelle Schlumberger, se sont soldées par des gouffres financiers, l'écran se distingue notamment par son format "portrait" vertical et son absence de son « à la fois pour bien se démarquer de la télévision ou de la vidéo, et pour rester proche du format affichage que connaissent nos clients ». Des plus qui ont un coût 10 fois supérieur à un mobilier urbain classique. Une annonce standard de 12 secondes diffusée sur les 25 écrans durant 28 jours est facturée 650 000 francs bruts. Portée à une durée d'un an, elle coûte 350 000 francs bruts pour un écran, et 7 millions de francs pour l'ensemble des 25 écrans. « Dans les prochains mois, nous allons être à même de proposer aux annonceurs du time-sharing, c'est-à-dire de pouvoir être présents à telle heure, minute ou seconde dans telle zone, et ce, dans n'importe quelle langue, en fonction des arrivées », précise Isabelle Schlumberger. Numéro un mondial de la publicité en aéroport, le groupe JCDecaux détient actuellement la concession de 139 aéroports, dont 5 classés dans le top 10 du trafic passagers. Les cinq autres plates-formes, type Los Angeles ou Tokyo, fonctionnent encore en régie interne, « mais tous réfléchissent à la possibilité d'ouvrir à terme des consultations en direction d'opérateurs comme nous », constate Jean-Charles Decaux, Dg du groupe, qui compte bien, dans ce cadre, mettre en avant ces nouveaux écrans. Entre les aéroports, mais aussi les 5 métros d'Europe et d'Asie, et les trains comme Eurostar et Eurotunnel, le pôle transport génère 18 % du chiffre d'affaires de JCDecaux (CA global : 7,9 milliards de francs, 1,208 milliard d'euros). « Le mobilier urbain et le transport sont les deux divisions qui enregistrent les plus fortes croissances, plus de 20 % hors acquisitions », précise Jean-Charles Decaux.

Léna Rose

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising?

Où en est le data driven marketing & advertising? Où en est le data driven marketing & advertising?

En seulement trois ans, le data driven marketing & advertising (DDMA) est passé d'une discipline de niche à un axe de développement stratégique [...]

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

5 clés pour bien collaborer avec son CIO

À l'heure où les données règnent en maître au sein des directions marketing, les CMO font de plus en plus appel aux CIO pour "faire parler" [...]

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d’emploi digital en 2017?

Comment postuler aux offres d'emploi du web ? Quel est le parcours le plus simple pour un candidat en quête d'opportunités de qualité dans le [...]

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Adieu personas, bonjour IA !

Les personas, ces clients-types créés par les services marketing, vivent leurs dernières heures. Selon Venkat Nagaswamy, CEO de l'éditeur de [...]