Recherche
Se connecter

E-mails : encore trop de messages sans réponse

Publié par le

Pour la troisième année consécutive, Cocédal Conseil a testé 200 sites internet, répartis sur 14 secteurs d'activité, et envoyé 1 000 e-mails mystères personnalisés pour tester la qualité de la relation client on line. Il reste encore de grands progrès à faire.

  • Imprimer


«Au coeur de la relation client sur le Web, l'e-mail semble encore bien mal traité par les entreprises françaises », constate Carole Sasson, directrice générale de Cocédal Conseil, à la lecture des résultats du 3e baromètre d'e-mails mystères QualiWeb. Seuls 14 % des sites répondent à la totalité des messages, 11 % restent muets, la majeure partie ne répondant qu'à trois ou quatre messages sur cinq. Seul constat positif par rapport au baromètre de l'an passé : la moitié des réponses obtenues sont parvenues sous deux heures. Et la priorité est donnée aux réclamations des clients. D'une manière générale, la forme reste encore à améliorer : si le ton des messages est chaleureux et le "bonjour" de mise, 80 % des messages ne prennent pas la peine de remercier leur interlocuteur, 27 % n'utilisent jamais de formule de politesse et 17 % ne signent pas leurs réponses de manière nominative. Les résultats d'ensemble cachent toutefois de fortes disparités sectorielles dans le traitement des réponses : les sites orientés vers le service client (VPC, service public) ont un taux de réponses plus important que les autres ; les sites e-business (bourse) et click and mortar (distribution) ont tendance à répondre plus rapidement. Les plus mauvaises notes étant obtenues par les secteurs de l'information (audiovisuel et presse), de la banque (sites institutionnels) et du tourisme.

Anika Michalowska

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet