Recherche

Du coaching marketing pour le fitness ?

Publié par le

En pleine accélération, grâce au phénomène de la glisse, le marché de la forme est encore jeune. Et qui plus est, délicat car les codes en sont complexes. Exemple d'une chaîne professionnelle franchisée à la pointe de la réflexion.

  • Imprimer


Le marché du fitness fait l'objet d'une demande considérable. Stress de la vie urbaine, usure psychologique causée par les nouvelles technologies, accélération incessante des charges de travail et paradoxalement, augmentation du temps libre. Mais les administrations françaises ne semblent guère disposées à se bouger pour favoriser le déploiement de ce marché. Une directive de Bruxelles sur la réduction du taux de TVA aux entreprises de sport n'est toujours pas appliquée. L'enseignement du sport à l'école n'a pas évolué. Des directives de Jeunesse et Sports frisent l'absurdité. Des entreprises para-commerciales sont protégées par le régime associatif. Le lobby médical interdit toute communication à caractère médical sur les bienfaits du sport. C'est à cette situation qu'une compagnie comme le Gymnase Club doit faire face. « Paris supporterait plusieurs dizaines de clubs supplémentaires. Nous subissons même des problèmes de saturation alors que nous sommes freinés dans notre expansion par une législation qui n'a pas su évoluer en fonction des transformations de la société contemporaine », explique Patrick Rizzo directeur marketing du Gymnase Club. Certes, il est aujourd'hui avéré que le sport est indispensable à une bonne hygiène mentale et garant de santé tant physique que psychologique. L'idée d'une culture scindée en deux où l'esprit était célébré et le corps banni ne fait plus recette. « Même si notre secteur est voué au succès, en matière de fitness, le mix est complexe, affirme Patrick Rizzo. Car il faut satisfaire des attentes très différentes. Entre les amateurs de détente et de loisirs, ceux qui recherchent la quiétude, les accros des activités sportives ou ceux qui viennent juste se défouler un moment, il est impossible d'uniformiser l'offre. Tout en étant à la pointe de l'innovation, avec des machines de la dernière génération, nous donnons à nos différents clubs des codes identifiants. C'est l'architecture et le design qui induisent l'intensité des activités et l'ambiance. Entre les Waou, les Vita Top et les Gymnase Club, nos clients disposent d'un éventail d'activités et de services qui leur permet de choisir un type de lieu en fonction de leurs désirs et de leur personnalité. » Le marché du fitness est ainsi condamné à affiner ses propositions en montrant un vrai souci pour la qualité des espaces et l'architecture. Car les différentes demandes proviennent de tous les âges et de toutes les catégories de la société. Une perspective enthousiasmante destinée à un marketing tonique.

Stirésius

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.