Recherche

Des produits dérivés bien senti

Publié par le


Le choix de chaque produit dérivé a été approuvé par Luc Besson, affirme-t-on au département Licences d'EuropaCorp. Le réalisateur souhaitant que chaque produit ait un sens et corresponde parfaitement à l'esprit du film, très nature. Ainsi, une orchidée a été déposée, répondant au doux nom de “La Sélenielle”, fabriquée par la Maison Vacherot & Lecoufle et vendue en exclusivité chez Truffaut. Bic a imaginé un coffret comportant des graines de tournesol et de tomates. Chez Koto, une eau de toilette pour enfants a été créée. Des montres enfants éducatives ont vu le jour chez Mister Watch, clin d'oeil à la petite taupe du film qui ne peut pas lire l'heure.

Aurélie Charpentier

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.