En ce moment En ce moment

Des Français peu axés sur la prévention

Publié par le

Conscients des risques et des comportements à adopter pour rester en bonne santé, les Français sont encore à la traîne en matière d'actions ou de traitements préventifs. C'est ce qui ressort de la première vague du baromètre Ifop pour Kiria et Philips.

  • Imprimer

À LIRE AUSSI

Pendant longtemps, les Français sont demeurés relativement passifs face à la gestion de leur capital santé. Un comportement qui évolue depuis quelques années, probablement grâce à la multiplication des informations santé diffusées par le corps médical, les médias et les pouvoirs publics. Pour décrypter ce changement, l'enseigne spécialisée dans la santé et le bien-être, Kiria, et l'entreprise d'électronique, Philips, se sont associées pour mettre en place avec l'Ifop un baromètre annuel sur les Français et leur santé. Premier enseignement : ces derniers s'estiment globalement en forme, tant sur le plan psychologique (7,6/10 en moyenne) que physique (7/10). Ce sont les jeunes et les personnes les plus diplômées qui se déclarent majoritairement en bonne santé. En revanche, les 65 ans et plus se révèlent en meilleur état psychologique que la moyenne… Le fait de ne pas être malade (94 %) est en effet loin d'être le seul facteur santé ; la forme psychologique y contribue autant voire davantage (97 %) sans oublier la vie sociale (79 %) et particulièrement la vie de couple (53 %). C'est confirmé : les saisons ont évidemment une incidence sur les organismes. Pendant l'hiver, 61 % des Français se sentent plus fatigués et 58 % de moins bonne humeur que d'ordinaire. Un phénomène surtout observé chez les femmes.

Un décalage entre le dire et le faire

Toujours selon le baromètre, les deux tiers des Français déclarent avoir une situation à risque. Soit du fait de facteurs comme l'excès de poids (37 %), soit de comportements à risque comme l'alcool (7 %) et le tabac (21 %), soit de maladies comme l'hypertension (13 %) et le diabète (5 %). Pour autant, si la grande majorité de la population s'implique et fait des efforts pour sa santé, les thérapies, consultations et autres produits préventifs ne sont pas encore réellement entrés dans les moeurs. Alors que quatre Français sur dix prennent régulièrement des médicaments pour se soigner, moins d'un sur cinq seulement en prend par prévention… Et si contrôler son poids, son stress, sa consommation d'alcool et de tabac ou pratiquer des exercices physiques sont des faits acquis pour rester en bonne santé, il s'agit aussi de comportements difficiles à mettre en pratique. Plus de 40 % des Français n'arrivent pas à s'imposer un rythme sportif, le tiers ne réussit pas à gérer son stress ou son sommeil et 20 % ne renoncent pas pour autant au tabac.

Méthodologie

Etude réalisée du 30 juin au 6 juillet 2006 par l'Ifop pour Philips et Kiria. Données recueillies on line auprès d'un échantillon de 1 002 internautes représentatifs de la population française selon la méthode des quotas et âgés de 18 ans et plus

Béatrice Héraud

Autres articles

Les 10 idées marketing (12 - 16 déc.)
Les 10 idées marketing (12 - 16 déc.)

Les 10 idées marketing (12 - 16 déc.)

Par

La redaction selectionne pour vous 10 idees percutantes cette semaine une campagne de prevention choc des paniers de couleur en magasin pour [...]

Le SNPTV réagit à une étude sur la publicité TV
Le SNPTV réagit à une étude sur la publicité TV

Le SNPTV réagit à une étude sur la publicité TV

Par

organisme qui regroupe les principales regies publicitaires de la television francaise tenu apporter son eclairage et des chiffres supplementaires [...]

Marketing mobile : les Français "mobile et app first"
Marketing mobile : les Français "mobile et app first"

Marketing mobile : les Français "mobile et app first"

Par

La Mobile Marketing Association MMA France publie la 19e edition de son barometre trimestriel du marketing mobile en partenariat avec AppAnnie [...]