Recherche

Datamining grand public

Publié par le


Le datamining accessible à toutes les bourses. Alice d'ISoft 4.3 se présente, en effet, comme le premier logiciel conçu et diffusé pour le marché de masse, sa version d'entrée de gamme coûtant moins de 5 000 F HT. Ce progiciel tourne sur un poste client disposant au minimum d'un processeur Intel 486, de 8 Mo de mémoire vive, de 5 Mo libre sur son disque dur et utilisant Windows NT, 95 et 3.1. A partir de son poste de travail, l'utilisateur pourra accéder aux données commerciales de l'entreprise, qu'elles soient au format des tableurs Excel, Lotus, des gestionnaires de base de données Access, Foxpro, Paradox, DBase ou encore des logiciels de traitement statistiques SPSS, SAS et Business Object. Il sait également identifier les profils de clients les plus rentables et sélectionner les meilleurs, un assistant générant automatiquement les rapports désirés.

RUBRIQUE RÉALISÉE PAR OLIVIER BRUSSET

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]