Recherche

Cybermétrie, un outil qui doit encore convaincre

Publié par le

Avec une mesure identique des sites français sur Internet, Médiamétrie veut prendre position sur un marché en plein essor. Pour ce faire, l'institut doit cependant améliorer la représentativité de son échantillon.

  • Imprimer


«Cybermétrie marque la naissance d'un nouvel instrument interprofessionnel en France et une étape dans le développement d'Internet en France », déclare Jacqueline Aglietta, P-dg de Médiamétrie. Après avoir lancé l'étude 24 000 multimédia (équipement dans les foyers) en 1996, puis un baromètre sur les internautes en 1998, Médiamétrie entre donc tout naturellement dans le créneau de la mesure d'audience des sites par un tiers. Ce nouvel outil a été essentiellement imposé par le marché publicitaire désireux de posséder des mesures comparables et de ne plus disposer des seuls chiffres fournis par les sites. Les souscripteurs de l'étude sont les régies, les sites, les annonceurs et leurs conseils ainsi que les fournisseurs d'informations et de services. Le coût de la souscription se situant entre 50 et 100 000 francs suivant la nature et l'ampleur du trafic sur le site. Diffusion contrôle, représentant français de l'IFABC (l'organisme international de la mesure d'audience des sites), est amené à certifier Cybermétrie.

Elargir le nombre de souscripteurs


Les résultats d'audience seront publiés mensuellement, et reprendront publiquement le nombre de visites des sites. Les visites correspondent à la consultation d'un site, à savoir le téléchargement d'au moins une page. Seules les visites sur des pages avec publicité sont comptabilisées, grâce à un marqueur relié au serveur de Médiamétrie. Contrairement à des audiences sur la télévision ou la radio, une comparaison des résultats aurait un sens limité. « Les acteurs étant de type différent, un classement entre les sites n'a pas de sens », précise Michel Jarleton, directeur du département services en ligne de Médiamétrie. Toutefois, le nombre actuel de souscripteurs est limité. Ils sont seulement 21, représentant une cinquantaine de sites. Ce qui correspond à environ 400 millions de pages vues mensuellement. Pour que l'outil soit relativement exhaustif, il devrait prendre en compte environ 150 sites vraiment commercialisés. Actuellement manquent à l'appel quelques-uns des sites les plus visités comme MSN, Lycos ou Yahoo !, sans doute peu désireux d'entrer dans une mesure purement française. Toutefois, il leur sera sans doute difficile de rester en dehors d'un outil apparaissant indispensable à l'éclosion publicitaire d'Internet, si Cybermétrie arrive à s'imposer comme la mesure de référence unanime. « Le système va évoluer avec les acteurs et les souscripteurs, les besoins de la profession en décideront », conclut Michel Jarleton.

PHILIPPE CHESNAUD

Nick Leeder (Google), fana de data

Nick Leeder (Google), fana de data

Nick Leeder (Google), fana de data

Pour le mastodonte du web, la data doit être envisagée comme un outil d'optimisation de l'expérience utilisateur.

La Redoute signe un retour gagnant!

La Redoute signe un retour gagnant!

La Redoute signe un retour gagnant!

Le vépéciste opère une importante mutation qui doit l'ancrer pleinement dans le monde de l'e-commerce depuis 2014, avec un positionnement de [...]

L'environnement

L'environnement

L'environnement

Les entreprises sont des systèmes ouverts, en équilibre dynamique avec leur environnement. La structure joue, vis-à-vis de l'environnement, [...]

BtoB: quelles stratégies clients digitales privilégier?

BtoB: quelles stratégies clients digitales privilégier?

BtoB: quelles stratégies clients digitales privilégier?

Le BtoB doit s'adapter aux nouveaux usages des clients sur le Web. Comment ? Place aux réponses lors de la conférence du CMIT dédiée à la relation [...]

Réseaux sociaux: Linkfluence analyse aussi les images

Réseaux sociaux: Linkfluence analyse aussi les images

Réseaux sociaux: Linkfluence analyse aussi les images

Linkfluence a intégré la reconnaissance d'images dans sa veille sociale. Cette technologie, basée sur le machine learning, doit permettre aux [...]