Recherche

Côté Clients rejoint Dia-Mart

Publié par le

L'institut spécialisé dans les études au service des enseignes à réseau se rapproche de Dia-Mart, société de conseil en marketing fondée il y a quinze ans par Cédric Ducrocq.

  • Imprimer


Dia-Mart est désormais actionnaire majoritaire de Côté Clients, institut créé il y a quelques mois par Guillaume Antonietti. « Dia-Mart et Côté Clients sont parvenus en même temps au même constat, lance ce dernier. A savoir qu'il n'existait pas en France d'institut d'études totalement dédié à la Distribution. » Et de préciser : « Il existe des instituts très pointus dans le secteur automobile, les Télécoms, les produits pharmaceutiques…, mais pas dans la Distribution. Or, le marketing de la Distribution est différent du marketing traditionnel. Il a une vraie spécificité, et cela est tout autant valable pour les études marketing. » Les deux sociétés ont donc décidé de rapprocher leurs expertises, Côté Clients apportant sa connaissance des études et des méthodologies, Dia-Mart celle des enseignes et de leur culture. Parmi les missions que s'est assigné Côté Clients, redonner aux études la place qu'elles devraient occuper dans la Distribution n'est pas la moins importante. « Nous voulons également apporter de l'intelligence consommateur. Il est étonnant que personne n'ait prévu, il y a cinq-six ans, le raz-de-marée du hard discount. De même, que personne n'ait pressenti son ralentissement », souligne Guillaume Antonietti.

Un Observatoire sur la sensibilité aux prix

Première étape de cette collaboration, la création de l'Observatoire de la sensibilité aux prix, dont les résultats de la première vague - réalisée auprès de mille responsables des achats (alimentaire, textile et bricolage) par téléphone en décembre dernier - viennent d'être publiés. Selon cet Observatoire, la perte récente d'attractivité des hard discounteurs est essentiellement due à deux facteurs. Primo : le différentiel prix n'est plus le seul apanage du hard discount, les Français reconnaissant l'effort considérable réalisé par les hypermarchés dans ce domaine. Deuxio : les consommateurs recherchent davantage de qualité et une réassurance dans les marques. Ce qui ne veut pas dire que les Français abandonnent le hard discount, mais qu'ils y vont moins souvent, que leur panier y est moins important et qu'ils arbitrent avec d'autres types de formats. « Cette étude remet en cause l'unique selling proposition des discounteurs, explique Guillaume Antonietti. Le prix seul n'est pas suffisant pour fidéliser la clientèle. » Une deuxième vague devrait avoir lieu au cours du printemps 2007.

ANIKA MICHALOWSKA

Booster le commerce : surprendre ses clients

Booster le commerce : surprendre ses clients

Booster le commerce : surprendre ses clients Booster le commerce : surprendre ses clients

Focus sur les idees originales une grande surface et une enseigne outdoor Mart et REI pour etonner encore et toujours

Les 10 premières enseignes mondiales en 2017

Les 10 premières enseignes mondiales en 2017

Les 10 premières enseignes mondiales en 2017

Comme chaque annee lors du Big Retail Show le cabinet Deloitte publie dans le cadre de son etude Global Powers of Retailing la liste des 250 [...]

Dia-Mart décrypte le commerce de demain

Dia-Mart décrypte le commerce de demain

Dia-Mart décrypte le commerce de demain

Faut il reinventer la distribution Vaste sujet aborde lors une conference organisee par le cabinet de conseil Dia Mart en compagnie des representants [...]

L'image prix des enseignes sous contrôle

L'image prix des enseignes sous contrôle

L'image prix des enseignes sous contrôle

Face au debat sur la baisse du pouvoir achat les enseignes cherchent avec raison travailler et ameliorer leur image prix Un levier marketing [...]

Cross canal : beaucoup de paroles, peu d'actes

Cross canal : beaucoup de paroles, peu d'actes

Cross canal : beaucoup de paroles, peu d'actes

Le cross canal est pas en France une realite tangible sur le terrain Le choc des cultures entre retail et digital est en revanche bien la Jean [...]