Conventions d'entreprise : peut mieux faire

Publié par le

L'impact des conventions d'entreprise sur les cadres reste tout à faire insuffisant, selon une étude Carré Bleu Marine/Opinion Way.

  • Imprimer


5,6/10, telle est la note que les cadres accordent aux conventions d'entreprise, selon une étude réalisée par Opinion Way pour l'agence Carré Bleu Marine. Peu d'enthousiasme donc. Pourtant, souligne Jean-Marc Danna, Dg stratégie et création de Carré Bleu Marine, « la convention d'entreprise reste l'un des principaux outils d'information et d'échanges sur la stratégie des entreprises. C'est à sa capacité à modifier les comportements que doit se mesurer son succès. Nous nous sommes rendus compte, lors de l'élaboration du questionnaire, que les conventions étaient encore peu exploitées : seul un cadre sur trois a déjà participé à un événement interne. » Si 59 % des cadres perçoivent l'utilité des conventions, 60 % en jugent le contenu incomplet. Plus d'un cadre sur deux considère que ce qui est dit dans les conventions n'est plutôt pas motivant (53 %) ou plutôt pas ou pas du tout crédible (52 %). Néanmoins, deux sur trois se sentent fiers d'appartenir à leur entreprise, ou institution, à l'issue d'une convention. Mais 54 % ne se sentent pas plus confiants sur leur avenir après cette même convention. Ils sont par ailleurs 46 % à ne pas se sentir bien informés sur ce que l'entreprise/institution attend d'eux. Les cadres les plus critiques sont ceux âgés de plus de 50 ans, ceux exerçant dans les entreprises publiques, la fonction publique, les entreprises de 1 000 à 2 000 salariés, le secteur du BTP et dans les fonctions de gestion. Ceux qui apparaissent les moins critique sont les jeunes cadres, les hauts niveaux de salaires, les cadres de direction générale, ceux exerçant dans les entreprises de moins de 50 salariés et dans le secteur du commerce.

Méthodologie


1 456 cadres du secteur privé et du secteur public, extraits de façon aléatoire de Newpanel, panel on line représentatif d'OpinionWay, interrogés en ligne du 20 au 25 mars 2003.

Anika Michalowska

Autres articles

[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!
[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP! [&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!

[&THEN] Ne dites plus DMP, dites CDP!

Par

Les themes de la 3e et derniere journee de la convention resument bien les nouveaux defis que doivent relever les marketeurs intelligence artificielle [...]

[&THEN17] La data au service de l'hyper-personnalisation
[&THEN17] La data au service de l'hyper-personnalisation

[&THEN17] La data au service de l'hyper-personnalisation

Par

La convention THEN17 dediee au data marketing ouvert ses portes la Nouvelle Orleans Dans un contexte difficile du aux suites de ouragan Nate [...]

La pub prend le large
La pub prend le large

La pub prend le large

Par

Dans la categorie tourisme les publicitaires ne manquent pas arguments pour nous inciter faire un break

Elan Edelman : d'agence d'influence à agence conseil
Elan Edelman : d'agence d'influence à agence conseil

Elan Edelman : d'agence d'influence à agence conseil

Par

Trois ans apres la fusion entre Elan et Edelman agence annonce son repositionnement sur le conseil en communication en complement de son savoir [...]

Comment réussir un emailing BtoB ?
Comment réussir un emailing BtoB ?

Comment réussir un emailing BtoB ?

Par

50 des acteurs BtoB ne sont pas equipes pour faire du marketing automation et ont aucune strategie en la matiere sur le cour terme est ce que [...]

Sur M6, Boxtal fait de ses clients ses ambassadeurs
Sur M6, Boxtal fait de ses clients ses ambassadeurs

Sur M6, Boxtal fait de ses clients ses ambassadeurs

Par

Du 11 au 31 octobre Boxtal deploie sa nouvelle campagne publicitaire en exclusivite sur les chaines du groupe M6 Et pour faire la difference [...]