Recherche

Conseils&annonceursassociés dresse un premier bilan encourageant

Publié par le

Accompagner les stratégies de partenariat des annonceurs. Deux ans après son lancement, conseils&annonceurassociés croit plus que jamais à son positionnement.

  • Imprimer


Troisième acteur de l'univers des conseils en choix d'agences, conseils&annonceursassociés et son directeur général, Bruno Paillet, ne se considèrent pas pour autant en concurrence directe avec Gibory Consultant ou Vidéothèque. « Les annonceurs recherchent avant tout des partenaires qui sachent les écouter et les comprendre. Au-delà du choix d'agences, ils attendent des experts qui puissent, très en amont, les aider à clarifier leur problématique », indique ainsi Bruno Paillet. Et d'ajouter que seulement 15 à 20 % des annonceurs ont recours à un conseil en choix d'agences lors de remise en compétition de leurs budgets publicitaires. Bruno Paillet souhaite donc convaincre les 80 % à travers une approche qui se veut résolument opérationnelle. « Le fonctionnement idéal est celui du partenariat. Je ne suis pas un marieur mais l'accompagnateur d'une stratégie de partenariat dans laquelle l'émotion doit prendre sa juste place », poursuit Bruno Paillet, dont la société de conseil avait été lancée sous le nom de Dixit Annonceurs.

Accompagner, décoder


Fort de ce positionnement, Bruno Paillet facture ses prestations aux seuls annonceurs et annonce pour l'année 2001 une marge brute de 300 000 euros (2 MF) et une vingtaine de consultations pour des entreprises dont les noms ne sont pas communiqués, confidentialité oblige. Des consultations dans le domaine de la publicité bien sûr mais aussi dans celui de la communication corporate et du marketing opérationnel. Conseils&annonceursassociés souhaite en effet dépasser le cadre de la seule marque pour devenir l'accompagnateur de la communication de l'entreprise dans son ensemble. « De nouveaux métiers liés aux NTIC, au corporate, au marketing opérationnel ont modifié le paysage de la communication. Nombreux sont les annonceurs qui ne savent pas encore qui fait quoi. Il est donc nécessaire que quelqu'un joue un rôle de décodeur vis-à-vis des deux publics », analyse Bruno Paillet. Décodeur mais aussi médiateur, notamment dans le cadre de changement de partenaires. « Il est courant d'entendre les agences se plaindre d'un trop grand nombre de compétitions. Je pense qu'il y a, de fait, une mauvaise optimisation des consultations. Le changement de partenaire est un acte hautement stratégique. Les annonceurs ne peuvent s'engager dans cette voie que si elle est réellement nécessaire. Lorsqu'un dysfonctionnement est mis en évidence, il faut avoir recours à médiateur. Et si l'on décide d'un changement, il faut s'en donner les moyens, et notamment du temps, pour que le choix final soit pertinent », ajoute Bruno Paillet. Dont un des objectifs à court terme est de nouer des liens de partenariat avec une société spécialisée en recrutement par approche directe.

Rita Mazzoli

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017 Digitalent au salon E-Marketing PARIS 2017

Le salon du E-Marketing PARIS ouvrira ses portes à Porte de Versailles, Paris, du 18 au 20 avril 2017. Comme à son habitude, il traitera des [...]

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Le dîner du Retail, 1re édition d'une longue série

Mardi 28 mars, Marketing organisait la 1re édition du Dîner du retail, réunissant plus de 70 directeurs retail à la Maison blanche à Paris. [...]

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]